Alonso : "Si je reviens, j'essaierai de le faire pour gagner"

Basile Davoine
motorsport.com

Mission accomplie pour . "Je ne peux pas être plus heureux", assure Alonso. "J'ai terminé mon premier Dakar. Je sais qu'il y a des gens qui essaient plusieurs fois avant d'y parvenir, et j'ai eu la chance et l'équipe parfaite pour le faire du premier coup."

Lire aussi :

Autos, étape 12 - Sainz triomphe une troisième fois sur le Dakar !

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Cette première expérience a été marquée par deux journées plus difficiles que les autres, l'une lors de la deuxième étape après avoir heurté un rocher et perdu 2h30, l'autre en milieu de semaine avec des tonneaux qui ont coûté une heure à l'équipage. Le reste du temps, le rythme affiché s'est avéré prometteur, avec notamment une deuxième place sur la huitième étape. Alors que sonne l'heure du bilan, le pilote espagnol est ravi de sa quinzaine mais ne veut pas tirer de conclusions hâtives pour l'avenir.

"Si je décide de refaire le Dakar, ce sera avec des attentes élevées", prévient-il. "Je ne veux pas y réfléchir maintenant. Je suis content de la manière dont ça s'est passé. Logiquement, après cette première expérience et après avoir été compétitif, si je reviens, j'essaierai de le faire pour gagner, pour ajouter une victoire importante à ma carrière. Pour gagner, je dois bien le préparer, très bien. Je dois avoir la meilleure équipe, la meilleure voiture, la meilleure préparation. Je ne pense pas que ce soit le meilleur moment. Nous verrons à l'avenir. Mais il y a du temps pour ça. J'aimerais avoir une préparation plus précise et plus détaillée, avoir le meilleur matériel." 

La confiance grandissant, Alonso s'est pris à rêver d'une première victoire d'étape sur ce Dakar, et il n'en est pas passé loin sur la courte dernière spéciale, qu'il a finalement terminée à la quatrième place. "Je me suis senti compétitif presque tous les jours", insiste-t-il. "Sur cette dernière étape, nous avons eu une crevaison, nous avons rattrapé Yazeed [Al-Rajhi] et nous avons tout de même fini quatrièmes, donc je pense que nous aurions pu jouer la victoire d'étape."

"J'aurais signé pour tout ce que j'ai vécu ici", conclut-il avant de se tourner vers sa prochaine échéance. "Depuis le premier jour, j'ai dit que je me fichais du résultat car ici il n'y en a qu'un qui gagne. C'est Sainz et je profite de cette occasion pour le féliciter publiquement. Je voulais vivre le rallye du début à la fin, avec toutes ses expériences. Je pense que sans [Marc] Coma je n'aurais pas terminé. Il connaît le rythme de la course. Pour moi qui étais un rookie, son expérience était formidable. Maintenant, Indianapolis. On va essayer de gagner cette course."

 Propos recueillis par Sergio Lillo  

À lire aussi