Alonso en tonneaux : "Je sais que c'est la nouvelle du jour…"

Basile Davoine

Surpris dès les premiers hectomètres au sommet d'une dune, , mais l'essentiel est ailleurs. 

Lire aussi :

Autos, étape 10 - Sainz met ses adversaires dans le vent !Sainz chanceux dans une étape "trop dangereuse"

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"Eh bien, je vais bien", rassure d'emblée Alonso. "Dès que nous sommes partis, nous avons fait ce tonneau et ça commençait mal, mais dans l'ensemble c'était une bonne journée. Nous sommes là, nous n'avons pas perdu tant que ça, juste quelques positions. Je me fiche d'être sixième ou 13e. Je suis content d'avoir passé une journée difficile supplémentaire."

Au-delà de cette figure de style qui n'a pas échappé aux caméras, le pilote espagnol se félicite surtout de se rapprocher un peu plus de son objectif prioritaire : voir l'arrivée à Qiddiya vendredi. Conscient d'avoir fait les gros titres avec cet incident, il s'en amuse en étant déjà tourné vers la suite, toujours avec ambition.

"Je sais que c'est la nouvelle du jour, il y avait 1000 personnes qui attendaient à chaque endroit mais regardez, nous avons eu de la chance", fait-il remarquer. "Être 14e du général pour un premier Dakar, juste un petit contretemps lors duquel nous avons perdu quelques minutes… C'est le Dakar, d'autres n'ont pas terminé. Nous sommes contents d'être au Parc Fermé. Je suis désolé que ce ne soient pas les déclarations que vous voulez entendre, mais je suis plutôt satisfait de cette journée."

"J'ai la chance de continuer le Dakar, d'être dans une course rude… Nous n'abandonnons pas. Mais nous ne sommes pas venus pour nous promener, j'essaie de gagner des spéciales et c'est ce que nous aimons faire. Aujourd'hui je voulais gagner, on peut échouer mais on ne peut pas ne pas essayer. Aujourd'hui c'était ça."

Propos recueillis par Sergio Lillo  

<span class="copyright">A.S.O. </span>
A.S.O.

A.S.O.

<span class="copyright">A.S.O. </span>
A.S.O.

A.S.O.

<span class="copyright">A.S.O. </span>
A.S.O.

A.S.O.

<span class="copyright">A.S.O. </span>
A.S.O.

A.S.O.

<span class="copyright">A.S.O. </span>
A.S.O.

A.S.O.

<span class="copyright">A.S.O. </span>
A.S.O.

A.S.O.

<span class="copyright">A.S.O. </span>
A.S.O.

A.S.O.

<span class="copyright">A.S.O. </span>
A.S.O.

A.S.O.

À lire aussi