Alpes-Maritimes : La météo d’un no man’s land à la loupe pour mesurer l’impact du changement climatique

PNM

MONTAGNE - Le Parc national du Mercantour vient de faire installer une station météorologique en lisière d’une réserve intégrale, où « il n’y a pas d’intrusion humaine, pas d’exploitation forestière, pas de pastoralisme »

Elle vient d’être installée en lisère de la Réserve intégrale de Roche Grande, un sanctuaire préservé de toute « intervention ou activité humaine » créé l’an dernier sur le territoire de la commune d’Entraunes (Alpes-Maritimes). Une station météo qui va servir à « l’amélioration de nombreuses connaissances scientifiques sur les changements climatiques en montagne » est en service depuis quelques jours, annonce le parc national du Mercantour ce mercredi.

L’installation a été dimensionnée pour « mesurer la hauteur de neige, les précipitations, la température, l’humidité, le vent et le rayonnement solaire, à 1.932 m d’altitude », indique l’établissement public.

L’évolution des milieux corrélée au changement climatique ?

Et elle devrait permettre de « corréler les évolutions du climat et des milieux naturels » sur ce site « de libre évolution » où « il n’y a pas d’intrusion humaine, pas d’exploitation forestière, pas de pastoralisme », précise Clémentine Dentz, chef du service territorial Haut-Var/Cians au parc national du Mercantour. En clair : « Les milieux vont évoluer, est-ce que c’est corrélé au changement climatique ? », explique-t-elle.

Les données(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Procès de l’attentat du 14-juillet à Nice : « Je n’ai pas réussi à la désarmer »… L’un des héros témoigne
Nice : Une voiture s’encastre dans une vitrine en plein centre-ville et fait trois blessés
Nice : L’homme dont le « stylo pistolet » avait blessé des soignantes aux urgences condamné