Alpine remporte les 6 Heures de Monza, Peugeot a souffert

Alpine remporte les 6 Heures de Monza, Peugeot a souffert

L'Alpine de Negrao - Lapierre - Vaxivière s'est imposée dimanche lors des 6 Heures de Monza, devant les deux Toyota. Chez Peugeot, la n°94 a fini 33e et la n°93 a abandonné.

Les 6 Heures de Monza dimanche ont été très animées. Entre l'abandon de la Glickenhaus, alors qu'elle a mené les débats pendant la moitié de la course, les nombreux duels entre l'Alpine et les Toyota, les déboires de Peugeot pour son retour en endurance, les fans italiens ont eu de quoi se régaler. Et il n'est ici question que de la catégorie Hypercar.


C'est finalement l'Alpine de Negrao - Lapierre - Vaxivière qui s'est imposée, décrochant un deuxième succès cette saison après la première course, à Sebring. La Toyota n°8 (Buemi - Hartley - Hirakawa) a fini tout proche, à 2''7, et la Toyota n°7 (Conway - Kobayashi - Lopez) a terminé troisième, à deux tours, après avoir été pénalisée de 90 secondes pour un accrochage avec le proto français. Le clan Peugeot n'a pas été épargné par les problèmes mécaniques, avec un abandon pour la n°93 (Di Resta - Jensen - Vergne) et la 33e place pour la n°94 (Duval - Menezes - Rossiter), à 25 tours de l'Alpine.

Dans toutes les catégories, la course a été intense et serrée jusqu'au bout. En LMP2, la Realteam by WRT n°41 (Andrade - Habsburg - Nato) s'est imposée devant la Jota n°38 et la Vector Sport de Sébastien Bourdais. En GTE Pro, Corvette Racing (Tandy - Milner) a profité d'un arrêt au stand des Ferrari dans les dernières minutes pour gagner. Et en GTE Am, c'est la Porsche n°77 de Dempsey - Proton Racing (Ried - Priaulx - Tincknell) qui a décroché la victoire.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles