Alpinisme: le Suisse Ueli Steck se tue dans l'Himalaya

Ueli Steck, alpiniste suisse de 40 ans, est décédé lors d'un accident survenu dans l'Himalaya ce dimanche. Il était en phase d'acclimatation en vue de se lancer dans l'ascension du plus haut sommet du monde. "Il semble qu'il ait glissé", rapporte la Fédération d'alpinisme du Népal.

Jour de deuil pour le monde de l'alpinisme, qui pleure la "machine suisse". Tel était le surnom d'Ueli Steck, mort ce dimanche matin dans un accident survenu sur l'Everest, célèbre montage dans la chaîne de l'Himalaya. "Il a eu un accident sur le Nuptse (un sommet de l'Everest, ndlr) et est mort. Il semble qu'il ait glissé", indique And Tsering Sherpa, président de la Fédération d'alpinisme du Népal.

Il avait déjà frôlé la mort plusieurs fois

Ueli Steck, 40 ans, se trouvait dans l'Himalaya en pleine phase d'acclimatation. Son objectif était de tenter, en mai, de gravir le plus haut sommet du monde par une route jamais empruntée. Dinesh Bhattarai, directeur général du département népalais du tourisme, précise que l'accident s'est produit tôt dans la matinée, "à 1 000 mètres du Camp II du Nuptse", et que "d'autres alpnistes se lançant sur l'Everest l'ont vu et ont appelé les secours".

"Son corps a été ramené à Lukla par hélicoptère et sera ramené à Katmandou", a également déclaré Ang Tsering Sherpa. Le partenaire du Suisse "souffrait d'engelures" et "a poursuivi seul". Ueli Steck était connu pour avoir dompté nombre de sommets ardus sur toute la planète. Dans sa carrière, il avait établi plusieurs records mais avait aussi frôlé la mort. Sa dernière sortie lui a été fatale.

A lire aussi >> Décès du jeune coureur américain Chad Young, des suites d'une chute

A lire aussi...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages