Altrad: "Le conflit LNR/FFR? Comme dans toutes les guerres, il y aura des morts"

Lors d’un long entretien accordé à RMC Sport, Mohed Altrad est revenu sur le conflit qui oppose la Ligue nationale de rugby à la fédération française. Pour le président de Montpellier, certains des protagonistes n’y survivront pas.       

Les mots sont tranchants. Et les constats au vitriol. Lorsque Mohed Altrad prend la parole, il ne faut pas se laisser prendre par la douceur du timbre. Quel que soit le sujet abordé, le président-propriétaire du MHR suit sa ligne. Prenons l’affaire du report du match Montpellier-Racing 92. Le cas concentre la lutte de pouvoir qui oppose la FFR à la LNR et leurs présidents respectifs Bernard Laporte et Paul Goze.

A lire aussi >> Montpellier s’en prend à la LNR après la décision de la FFR

"Il y a un affichage absolument lamentable sur l’image du rugby, regrette Altrad. Vous avez une institution qui s’appelle la Ligue Nationale de rugby qui est une émanation d’une autre institution, la Fédération Française de rugby. Les deux ne dialoguent pas. Les deux se détestent quelque part. Ça ne peut pas continuer. Aujourd’hui, on dialogue par des tribunaux interposés. Tout le monde est perdant. C’est une forme de guerre entre les deux institutions. Comme toutes les guerres, il y aura des morts." Reste à savoir dans quel camp. Et les prédictions du patron héraultais semblent pencher d’un côté.

"Je ne dis pas qu’il faut foutre en l’air Paul Goze"

"Paul Goze est venu me voir. Il voulait que je joue ce match Montpellier – Racing, raconte Altrad. Je lui ai dit non. Parce qu’il ne m’a pas respecté. Il a pris une décision à ma place. Sans me consulter. Il est parti avec ça. Evidemment,...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages