Amélie Mauresmo « se pose des questions » sur l'organisation des sessions nocturnes à Roland-Garros

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Amélie Mauresmo « se pose des questions » sur l'organisation des sessions nocturnes à Roland-Garros
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La directrice de Roland-Garros vit une première année en poste un peu mouvementée et découvre les sessions nocturnes. Un système qu'elle ne remet pas en cause, mais dont l'organisation n'est pas gravée dans le marbre.

« Les sessions nocturnes ont beaucoup fait parler, notamment le quart de finale entre Rafael Nadal et Novak Djokovic. Quel est votre avis sur la question ?
Ce n'est pas simple. Il est clair que j'apprends beaucoup en termes de programmation. Je me pose des questions... On se dit que c'est juste 10 matches et qu'il y a un jour de récupération derrière, même deux en ce qui concerne Rafael Nadal qui ne rejouera que vendredi. Mais il est clair qu'on se posera la question de l'organisation de nocturnes à la fin du tournoi, au moment de faire le bilan. En tout cas, je ne remets pas en cause leur succès ou l'enthousiasme du public. Mardi, le stade était plein et quasiment personne n'est parti avant la fin. J'ai aussi de très bons retours en ce qui concerne les téléspectateurs qui sont contents de pouvoir voir un match de tennis le soir après leur journée de travail.

lire aussi

Nadal : « Une de ces nuits dont on se souvient »

Delphine Ernotte, la présidente de France Télévisions, a eu des mots durs envers le tournoi à la suite de la décision de programmer le quart de finale de Nadal et Djokovic en nocturne sur Amazon Prime.
J'ai rencontré Delphine Ernotte hier (mardi). Mais entre le temps où j'ai demandé à la voir et le moment où nous nous sommes vues, elle avait donné son interview. En ce qui me concerne, je fonctionne en face-à-face et pas par presse interposée. De notre entrevue, il ressort une meilleure compréhension des deux côtés. Mais je dois préciser que tout ce qu'elle a dit n'était pas vrai. Pour ce match, il n'y avait pas de bonne solution. Tout était bien plus flou que pour les autres jours. Il y a eu beaucoup de discussions, de pression et d'attentes. Nous étions dans le gris, bien plus que dans le blanc ou noir. Nous avons essayé de prendre ce qui était la meilleure solution. Ou la moins pire, c'est selon...

Il n'y a eu qu'un seul match féminin en session nocturne. Est-ce que c'est un problème ?

En tout cas, je n'ai pas de regret à ce sujet. Avec un seul match programmé en nocturne, c'était compliqué de proposer un match féminin compte tenu des oppositions en première semaine. »

lire aussi

Toute l'actu de Roland-Garros

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles