Amandine Leynaud, battue en finale de Ligue des champions pour son dernier match : « Je suis toujours en paix »

Amandine Leynaud lors de la finale, dimanche. (Baptiste Paquot/L'Équipe)

La gardienne emblématique des Bleues a vécu son dernier match, dimanche, battue en finale de Ligue des champions avec Györ par Kristiansand (31-33).

« Quelle analyse faites-vous de cette finale ?
Ça va. Je suis forcément triste qu'on n'ait pas su contrer Kristiansand sur ce match, parce qu'elles ont beaucoup tenu la balle, elles ont joué leur jeu. Mais je suis quand même fière de l'équipe, on a vraiment tenu alors qu'à un moment donné, on aurait pu lâcher le match. Mais ça n'a pas suffi. Quand on tient mais qu'on perd certains ballons, ça ne pardonne pas. Elles ont mieux joué que nous, elles méritent de gagner ce soir.

Personnellement, comment avez-vous vécu ce dernier match ?
Je m'y suis préparée, bien sûr que ça fait quelque chose. Je fais ça depuis, je ne sais pas, trop longtemps sûrement. Je suis heureuse, j'ai vécu ce moment pleinement, en prenant du plaisir, en étant là, bien présente, juste en kiffant, en jouant au handball, ce que j'aime faire. Je suis vraiment toujours en paix, comme avant la finale, avec cette décision. Je me sens hyper bien. J'ai fini ma carrière sur une finale de Ligue des champions, il y a tellement peu de joueuses qui vont en finale de Ligue des champions, donc voilà c'est juste top.

Vous aviez terminé en sélection dans une salle à huis clos. Cette fois, il y avait 15 000 personnes...
C'est énorme. Hier (samedi), déjà, c'était vraiment plaisant de jouer dans une salle comme ça. Elle est belle, c'est une grande salle mais on sent les gens proches, ça montre à quel point le handball féminin a progressé. C'est vraiment un événement énorme et j'espère que dans les années à venir, ça grandira encore.

Quel est votre programme pour les prochains jours ?
Ce (dimanche) soir, on va faire la fête. Qu'on ait gagné ou pas gagné, à un moment donné, c'est les vacances (sourire). Je ne vais pas non plus me coucher à 6 h du matin, vous me connaissez... Mais on va faire la fête, ensuite on rentre à Györ et faire un petit truc avec nos supporters, les sponsors. Et puis les vacances, les longues vacances. »

lire aussi

Calendrier/résultats de la C1 (F)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles