Amazon : un "gilet jaune" de Saran, licencié pour faute grave, obtient gain de cause devant les prud'hommes

franceinfo
·1 min de lecture

Rémi Deblois, "gilet jaune", employé du site Amazon de Saran (Loiret), a obtenu gain de cause face à son employeur, a appris franceinfo par son avocat lundi 19 octobre. Le licenciement pour faute grave a été jugé "sans cause réelle et sérieuse" par le conseil des Prud'hommes d'Orléans.

Cet agent d'exploitation avait été licencié pour faute grave, le 4 décembre 2018, après avoir posté un message sur Facebook, appelant à bloquer l'entrepôt. "Pour frapper un grand coup et nuire à l'économie, blocages des entrepôts Amazon. La semaine du Black Friday commence demain et c'est encore les plus aisés qui vont en profiter", avait-il écrit sur Facebook le 18 novembre 2018.

"Amazon a voulu faire un exemple", selon son avocat

"Je pense en effet qu'Amazon a voulu, dès le début du mouvement des 'gilets jaunes', faire un exemple", a réagi son avocat Me Avi Bitton mardi 20 octobre auprès de franceinfo. "Le problème, c'est qu'en voulant donner l'exemple, cela s'est retourné contre eux jusqu'au point où aujourd'hui, au contraire, ils ont été condamnés et qu'ils vont devoir indemniser le salarié", a-t-il ajouté.

Il n'est pas fautif de la part d'un salarié d'appeler à manifester devant l'entreprise.

Me Avi Bitton, avocat (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi