Un « ambassadeur aux droits LGBT+ » sera « nommé avant la fin de l’année », annonce Elisabeth Borne

INCLUSION - La Première ministre a également annoncé la création de dix nouveaux centres LGBT+

40 ans après l’abrogation des discriminations entre les relations hétérosexuelles et homosexuelles introduites dans le Code pénal par le régime de Vichy, un pas de plus va être franchi pour les droits LGBT+. La Première ministre, Elisabeth Borne, a annoncé jeudi qu’un « ambassadeur aux droits LGBT+ » serait nommé « avant la fin de l’année ».

Cet ambassadeur « coordonnera l’action du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères pour la protection contre les discriminations et la promotion des droits LGBT+ et portera la voix de la France », a indiqué Elisabeth Borne, notamment pour défendre « la dépénalisation universelle de l’homosexualité et de la transidentité ».

Trois millions pour ouvrir des centres

En visite dans le centre LGBT+ (lesbien, gay, bi, trans) d’Orléans, elle a également annoncé « la création d’un fonds de trois millions d’euros pour créer dix nouveaux centres LGBT+ », en plus des 35 existants. L’objectif est qu’il y en ait au moins deux dans chaque région de l’Hexagone et un au moins dans chaque région d’outre-mer.

La Première ministre a qualifié ces centres de « points d’entrée identifiables et accessibles pour de nombreuses personnes qui ne savent pas vers qui se tourner » et qui, l’année dernière, « ont aidé près de 6.000 personnes partout dans notre pays ».

Le combat n’est pas terminé

(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
« Drag Race France » : « Les personnes LGBT prennent de plus en plus de place et tant mieux », se réjouit Elips
Allemagne : Les victimes LGBT du nazisme intégrées à la cérémonie de commémoration
« J’espère que Caroline Cayeux regarde "Drag Race France" tous les samedis », sourit Kam Hugh

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles