Amical : malgré Ben Fredj et Ruiz-Atil, Auxerre perd encore, face à Amiens

Quentin Bernard et ses coéquipiers ont perdu leur deuxième match de préparation ce samedi. (S. Mantey/L'Équipe)

Auxerre a perdu son deuxième match de préparation ce samedi face à Amiens (2-3). Ben Fredj et Ruiz-Atil ont marqué les buts de l'AJA.

Au coup de sifflet final, James Zhou, le propriétaire et président d'Auxerre, a applaudi avant d'adresser, dans un grand sourire et avec une belle poignée de mains, ses félicitations à Bernard Joannin, l'actionnaire majoritaire d'Amiens. Il faisait chaud ce samedi à Châlons-en-Champagne - la pause fraîcheur a même été nécessaire - et ce fut même par moments le show au Stade René-Saché. Le problème, c'est que cela n'a pas payé pour l'AJA. Battu lors de son premier match amical par Grenoble (1-2) la semaine dernière, Auxerre a été cette fois dominé par Amiens (2-3), autre pensionnaire de L2.

Pour cette rencontre, Jean-Marc Furlan a de nouveau aligné deux onze totalement différents, un par période. Privé de son capitaine Birama Touré (genou) et de Jubal (dents), mais avec Charbonnier de retour, le technicien a débuté le match dans son 4-1-4-1 traditionnel, en alignant M'Changama en sentinelle. Le club bourguignon s'est procuré quelques opportunités, mais Dugimont a manqué le cadre de la tête dans une position idéale (13e), a buté sur Gurtner (33e), et Coeff a frôlé le poteau d'une reprise sur corner (18e). Mais la pelouse haute n'a pas toujours aidé à développer le jeu souhaité côté ajaïste.

Ben Fredj récidive, premier but pour Ruiz-Atil

« En première période, on a essayé de jouer, il y a eu des phases intéressantes, mais parfois il fallait aller un peu plus vite et essayer de mettre une frappe, et ce n'était pas évident à cause de la qualité du terrain, a ainsi affirmé Quentin Bernard, le capitaine du jour durant les quarante-cinq premières minutes. Après, ça a été deux périodes différentes et en seconde, on débriefait avec les gars, ça fait toujours chier de prendre trois buts. »

Car si la défense auxerroise a été prise à plusieurs reprises dans son dos durant le premier acte, ce qui a nécessité un sauvetage de Joly (30e) puis deux interventions de Donovan (40e, 41e), c'est après la pause qu'Auxerre a cédé. Et pourtant, le promu a ouvert le score juste au retour des vestiaires grâce à Ben Fredj, parfaitement placé sur une frappe de Hein déviée, et auteur de son deuxième but de la préparation (46e).

Le coup d'envoi donné par un Ukrainien

Mais une bourde de De Percin, dont la passe a été interceptée par Gomis (1-1, 49e), et un but opportuniste de Bianchini (1-2, 53e) ont inversé la tendance. Avec une équipe remaniée, constituée de plusieurs recrues, de Faussurier, présent à l'entraînement cette semaine après avoir quitté Brest, Auxerre a malgré tout égalisé par un de ses talents prometteurs. Passé par le PSG et le Barça, Kays Ruiz-Atil a permis à l'AJA de recoller sur une frappe pleine de maîtrise (2-2, 61e).

Mais Doums a signé le but de la victoire pour Amiens (3-2, 77e), qui s'est bien repris après sa claque subie contre Ostende (1-4). Du côté d'Auxerre, les deux revers n'inquiètent pas. « Les deux défaites ? Non, ce n'est pas grave », a affirmé Bernard. Ce n'est pas Sergueï Yakovlev qui dira le contraire. Le co-entraîneur principal de l'ASPTT Châlons a donné le coup d'envoi de la rencontre et il est ukrainien. Alors oui, il y a plus grave. Et puis l'AJA, à un mois de la reprise du Championnat, a encore le temps de s'améliorer.

Équipe d'Auxerre en première période

Donovan - Joly, Coeff, Pellenard, Bernard - M'Changama - Sinayoko, Sakhi, Autret, Dugimont - Charbonnier.

Équipe d'Auxerre en seconde période

De Percin - Goergen, Coeff, Bain, Boto - Danois - Faussurier, Hein, Ruiz-Atil, Perrin - Ben Fredj.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles