Amical : malgré un doublé de Ronaldo, le PSG s'impose face à la Riyad Season Team

Kylian Mbappé tout sourire avec Cristiano Ronado. (P. Lahalle/L'Équipe)

Grâce notamment à un but de Lionel Messi et un penalty de Kylian Mbappé, double passeur décisif, le PSG s'est imposé ce jeudi contre une sélection des meilleurs joueurs évoluant dans les clubs d'Al-Hilal et Al-Nassr (5-4). Cristiano Ronaldo a inscrit un doublé.

Une pluie de buts, un scénario à rebondissements, des stars qui répondent présent : les 65 000 spectateurs qui avaient garni le stade du Roi-Fahd, ce jeudi, en ont eu pour leur argent. Conformément à ce qu'avait prédit Christophe Galtier la veille, il y a bien eu match entre la Riyad Season Team et le PSG (5-4), au moins la première heure avant les sorties simultanées de Cristiano Ronaldo d'un côté et de Lionel Messi et Kylian Mbappé de l'autre.

Ce que n'avait peut-être pas soupçonné l'entraîneur parisien, c'est que la sélection des meilleurs joueurs évoluant dans les clubs d'Al-Hilal et Al-Nassr donnerait du fil à retordre à son équipe dans de telles proportions.

lire aussi : Le film du match

Malgré l'ouverture du score précoce de Messi (3e), le PSG a dû batailler pour remporter un succès de prestige : à deux reprises (34e, 45e +6), CR7 a égalisé alors que Marquinhos avait remis les Parisiens devant juste avant la pause (43e). Sur corner (56e), Jang n'a eu besoin que de trois minutes pour répondre au but du 3-2 inscrit par Sergio Ramos, à la conclusion d'un numéro de Mbappé (53e). Et même lorsque le PSG a réussi à prendre le large grâce à un penalty de Mbappé (60e) et un but d'Ekitike (78e), il a trouvé le moyen d'encaisser un quatrième but inscrit par Sami Al-Najei (90e+4)...

Nuno Mendes a rejouéÉvidemment, l'expulsion dès la 39e minute de Juan Bernat n'a pas favorisé les desseins parisiens mais on doute que la porosité affichée par Ramos et ses équipiers ait plu à Galtier. Le défenseur espagnol a été impliqué sur deux buts encaissés. Préféré à Donnaruma - qui l'a suppléé à la 62e - Kaylor Navas a provoqué un penalty, et il n'a pas beaucoup rassuré ensuite malgré une énorme parade devant Jang (49e).

Comme souvent, il a fallu se tourner vers Messi et Mbappé, buteur et double passeur décisif, pour se rassurer. Au moins, le PSG a-t-il eu la bonne idée de ne pas s'incliner après son dernier revers concédé contre Rennes (0-1) en L1. L'autre bonne nouvelle de la soirée concerne le retour à la compétition de Nuno Mendes. Touché à la cuisse lors de la Coupe du monde, le latéral gauche portugais est entré à la 62e.