Amnesty International aimerait que Cristiano Ronaldo s'engage sur les droits humains

Cristiano Ronaldo s'est engagé pour deux ans et demi à Al-Nassr, en Arabie saoudite. (AHMED YOSRI/Reuters)

L'ONG Amnesty International aimerait que Cristiano Ronaldo, qui vient de s'engager avec le club saoudien Al-Nassr, s'exprime sur les questions relatives aux droits humains en Arabie saoudite.

L'ONG Amnesty International a exprimé le souhait que l'attaquant portugais Cristiano Ronaldo, qui vient de s'engager à 37 ans avec le club saoudien Al-Nassr, utilise son statut de star planétaire pour s'exprimer sur les questions relatives aux droits humains en Arabie saoudite. « Au lieu de faire l'éloge sans critique de l'Arabie saoudite, Ronaldo devrait utiliser son statut pour attirer l'attention sur les problèmes relatifs aux droits humains dans ce pays », a déclaré Dana Ahmed, chercheuse pour Amnesty International au Moyen-Orient, dans un communiqué publié sur le site de l'organisation.

Ronaldo, lors de sa présentation officielle par le club de Ryad, mardi, a déclaré qu'il souhaitait « participer au succès du pays et de sa culture ». « Des personnes sont régulièrement exécutées en Arabie saoudite, pour des crimes tels que des meurtres, viols et trafics de drogue. En une seule journée l'année dernière, 81 personnes ont été exécutées, dont beaucoup à l'issue de simulacres de procès, souligne Dana Ahmed. Les autorités poursuivent également la répression de la liberté d'expression et d'association, avec de lourdes peines de prison prononcées contre des défenseurs des droits humains, des militants des droits des femmes et d'autres militants politiques. »

lire aussi : Le contrat de Cristiano Ronaldo en Arabie saoudite est-il une aberration économique ?

Selon elle, « Cristiano Ronaldo ne devrait pas n'être qu'un outil pour promouvoir l'image de l'Arabie saoudite par le sport. Il devrait utiliser son séjour à Al-Nassr pour évoquer la multitude de problèmes liés au respect des droits humains dans le pays ». L'ONG considère que la signature du Portugais rentre « dans un vaste système de "sportwashing" mené par le richissime et puissant royaume du Golfe pour améliorer son image et sa réputation via des manifestations sportives. »

lire aussi : Toute l'actualité du football