Ander Herrera, c'est les autres

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'Euro, la Copa América, la trêve internationale de septembre, la covid, les blessures, le marché des transferts. Le PSG peut piocher parmi toutes ces excuses pour expliquer son début de saison poussif dans le jeu - malgré le cinq sur cinq en Ligue 1 - et dans les résultats à l'image de la défaite lors du trophée des champions contre le LOSC (0-1) et de ce match nul à Bruges en ouverture de la Ligue des champions (1-1). Un match qui n'a finalement rien appris aux supporters du Paris Saint-Germain : Neymar est toujours à court de forme, les trois de devant s'en moquent de défendre, Georginio Wijnaldum et Leandro Paredes errent sur la pelouse, le jeu est inexistant sans Marco Verratti, Achraf Hakimi est intenable sur son couloir droit, Keylor Navas est toujours impérial derrière et Ander Herrera est sur un nuage. Car oui, au milieu du marasme parisien, l'ancien milieu de Manchester United rayonne depuis le début de saison. Et il l'a de nouveau prouvé…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles