Anderlecht vire un adjoint pour des motifs financiers liés... au coronavirus

RMC Sport

"Je suis évidemment surpris mais je dois accepter cette décision. Que puis-je faire d'autre?" Comme il l'a confié à la chaîne de télévision belge VTM, Pär Zetterberg ne s'attendait pas franchement à perdre son emploi. Ce Suédois de 49 ans a été démis de ses fonctions d'entraîneur adjoint à Anderlecht. Un licenciement que ses dirigeants ont justifié par des raisons financières, la pandémie de coronavirus ayant entraîné l'arrêt du championnat belge au moins jusqu'au 30 avril.

Dans un communiqué publié samedi soir, Anderlecht assure avoir la volonté "d'armer le club, à court terme, contre les pertes de revenus importantes consécutives à l'arrêt du championnat".

"Le football professionnel, comme la plupart des autres activités économiques, fait face à un défi majeur en raison de l'épidémie du virus Covid-19. Cela a un impact financier majeur sur le fonctionnement du club", affirme la formation la plus titrée de Belgique.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Une figure du club bruxellois

Ancien milieu d'Anderlecht (1989-2000 et 2003-2006), avec qui il a été champion à six reprises, et ex-international suédois (30 sélections entre 1993 et 1999), Zetterberg était un des adjoints de Frank Vercauteren. "Je n'avais pas de problème avec ma fonction. Elle était claire: je m'occupais des jeunes et des joueurs offensifs et cela me convenait très bien. Vincent Kompany (capitaine d'Anderlecht, ndlr) m'a dit que ce n'était pas sa décision", a-t-il réagi dans des...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi