André Villas-Boas, le naufrage de la raison

SO FOOT
·1 min de lecture

C'est le propre des tempêtes en pleine mer : les problèmes se succèdent comme autant de vagues qui s'abattent sur le rafiot marseillais. Les voiles baissées et à l'arrêt complet en championnat (un nul puis trois défaites consécutives), l'OM se mange coup sur coup la colère démesurée de ses supporters contre la direction conduisant au report du match contre Rennes, et aujourd'hui une démission de son capitaine de bord, André Villas-Boas. Cela fait beaucoup, même pour un club habitué à ses remous. L'étincelle précipitant l'explosion d'AVB ? L'arrivée du milieu offensif Olivier Ntcham, dont il ne voulait visiblement pas (est-ce étonnant alors que Nantes avait déjà refusé un joueur qui n'a joué que 20 minutes depuis fin novembre ?). " C'est une décision que je n'ai pas prise, je l'ai apprise par la presse au réveil, bouillonnait-il. C'est un joueur…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com