Andrey Rublev élimine Cameron Norrie et rallie les quarts de finale de l'US Open

Andrey Rublev célèbre sa victoire face à Cameron Norrie. (Geoff Burke / USA Today Sports/Reuters)

Dans un huitième de finale rendu médiocre par les bévues de Cameron Norrie, Andrey Rublev a dominé Le Britannique en trois sets (6-4, 6-4, 6-4) lundi. Voilà le Russe en quarts de finale, le sixième de sa carrière en Grand Chelem. Il y affrontera Rafael Nadal ou Frances Tiafoe.

Réputé pour sa précision quasi métronomique et pour sa solidité dans le jeu, Cameron Norrie est complètement passé à côté de son huitième de finale contre Andrey Rublev, lui-même peu réputé pour sa stabilité. Tête de série n°9, le Russe l'a emporté aisément (6-4, 6-4, 6-4), en profitant des nombreuses bévues de son adversaire, auteur de 35 fautes directes. Lui-même crédité de 30 coups gagnants, Rublev n'a pas volé sa victoire mais il est clair que la partie n'a jamais atteint des sommets inoubliables.

Norrie commença à lâcher du lest lors du neuvième jeu du premier set, en caviardant trois revers. Il récidiva à un jeu partout dans la deuxième manche, cette fois en coup droit. On ne le sentait pas spécialement nerveux. Juste absent et en mal complet de sensations. À 4-3 break, la partie fut interrompue durant 23 minutes à cause d'une violente averse et des tergiversations des officiels, qui mirent trop longtemps à se décider à fermer le toit du Louis-Armstrong. Mais la suspension ne changea rien à l'affaire (6-4, 6-4). Exactement comme au premier set, Norrie avait craché douze fautes directes.

lire aussi

Le film de Rublev - Norrie

Nadal ou Tiafoe en quarts

Une nouvelle fois breaké (dans le cinquième jeu du dernier set), le Britannique exprima enfin sa frustration en fracassant sa raquette. Le geste sembla le libérer puisqu'il signa son seul break de la partie pour revenir à hauteur. Mais ce fut pour retomber immédiatement dans ses travers. Une énième faute en revers mit fin à son supplice.

Rublev se qualifie ainsi pour son sixième quart de finale en Grand Chelem, dont le troisième à New York, après 2017 (battu par Nadal) et 2020 (battu par Medvedev). Il y affrontera le vainqueur du match entre Rafael Nadal et Frances Tiafoe.

lire aussi

Le tableau de l'US Open