Andy Farrell, sélectionneur de l'Irlande : « Les Bleus trouvent toujours les solutions pour gagner »

Andy Farrell, le sélectionneur de l'Irlande. (B. Stickland/Presse Sports)

Le sélectionneur de l'Irlande, Andy Farrell, est revenu sur le niveau du quinze de France, invaincu en 2022, avant les retrouvailles à Dublin le 11 février (15h15), lors du Tournoi des Six Nations.

Deuxième derrière la France l'an dernier, l'Irlande a « un grand appétit » au moment d'aborder le Tournoi des Six Nations (4 février - 18 mars) a assuré le sélectionneur Andy Farrell, qui s'attend à ce que les Bleus soient « très dangereux » encore cette année.

Alors que le Mondial se profile également à l'automne prochain (8 septembre - 28 octobre), Farrell a une recette imparable pour ne pas se disperser : « C'est assez facile : on se concentre sur ce qui est devant nous », a-t-il expliqué lors du lancement officiel du Tournoi, à Londres.

lire aussi : Antoine Dupont, avant le Tournoi des Six Nations : « Le niveau monte tous les ans »

Un premier test à Cardiff« On n'est concentré que sur nous-mêmes et sur la préparation du match contre le pays de Galles », qui ouvrira la compétition pour le quinze du Trèfle, le 4 février (15h15) à Cardiff. « L'important, c'est de progresser, d'être lucide sur où on en est et ce qu'on doit faire pour progresser, et on a un groupe qui a un grand appétit pour y arriver », a-t-il encore ajouté.

En face d'eux, ils trouveront des Gallois emmenés par Warren Gatland, revenu aux affaires après le limogeage de Wayne Pivac provoqué par un mauvais dernier Tournoi, fini en cinquième position et avec une défaite à domicile contre l'Italie pour le dernier match, et des tests d'automne tout aussi décevants (défaite contre la Géorgie, 12-13 à Cardiff).

Malgré le peu de temps pour reprendre en main l'équipe, Gatland est « un serial winner, surtout dans cette compétition, et c'est ce qu'il va apporter à cette équipe. Il saura la préparer, a jugé Farrell. Cardiff a toujours été un terrain de chasse défavorable pour nous et c'est l'un des endroits les plus durs où se déplacer dans le rugby, peu importe qui est l'entraîneur. »

Mais l'Irlande sait aussi qu'après le déplacement au pays de Galles se profilera un match déjà capital avec la réception des tenants du titre français. « C'est une équipe fantastique [...] capable de jouer de façons très différentes. Ils ont totalement mérité de remporter le Tournoi l'an dernier, a reconnu le sélectionneur irlandais, père d'Owen, capitaine de l'Angleterre. La façon dont ils ont remporté leurs tests cet automne montre que, peu importe qui ils ont en face, ils trouvent toujours les solutions pour gagner. La saison dernière sans défaite les rend très dangereux pour cette compétition. »

lire aussi : Le calendrier du Tournoi des Six Nations

Dupont (Bleus) : « Notre principal adversaire ? L'Irlande »