Ange ou démon ? Voyage dans l'univers torturé de l'écrivain Joris-Karl Huysmans au Musée d'art moderne de Strasbourg

Sophie Granel
·1 min de lecture

Il est le reflet d'une époque à la frontière entre deux siècles. Tiraillé entre l'attrait du progrès et le charme mystérieux de l'occulte, Joris-Karl Huysmans illustre parfaitement ce XIXe siècle crépusculaire qui s'interroge sur la nature de l'Homme, entre ombre et lumière. Tour à tour écrivain naturaliste puis décadent, l'artiste a été le témoin éclairé des grands mouvements littéraires et picturaux de son temps.

L'exposition imaginée en partenariat avec le Musée d'Orsay se présente un peu comme un cabinet de curiosités, concept très à la mode à la fin du XIXe siècle. Répartis sur dix salles aux ambiances très différentes au Musée d'art moderne et contemporain de Strasbourg (MAMCS), des objets précieux ou de pacotille, des oeuvres d'art, mais aussi des photos et des livres bien sûr, retracent le parcours torturé de Joris-Karl Huysmans. Descendant d'une famille de peintres flamands (dont le plus illustre est Cornelius Huysmans), Charles Marie Georges Huysmans de son vrai nom fait ses débuts littéraires en tant que romancier naturaliste avant de se tourner vers le symbolisme et la décadence. Ami de Maupassant et de Zola dont il fréquente le salon, l'écrivain, également critique d'art, jette un regard acerbe sur ses contemporains.

À travers des oeuvres de Degas, Manet ou Moreau (prêts des musées d'Orsay et de l'Orangerie), le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi