Angel Gomes (Lille) : « On veut finir dans le Top 4 »

Angel Gomes a inscrit son deuxième but de la saison, mercredi à Clermont. (A. Martin/L'Équipe)

Angel Gomes, milieu offensif du LOSC, estime que la concurrence interne et la victoire à Clermont mercredi (2-0) préfigurent une fin de saison européenne pour les Lillois, qui accueilleront Reims lundi (17h00).

« Vous donnez l'impression que la reprise a été facile à digérer physiquement. Ressemble-t-elle à vos matches de début de saison ?
On s'est bien entraîné. Les matches de préparation ont plutôt bien fonctionné. C'était une bonne chose d'avoir eu cette coupure et de pouvoir nous reposer. On était contents de se retrouver tous ensemble. On veut finir dans le Top 4. La pré-saison (automnale) a été bonne. On a vu qu'on avait pas mal d'options en préparation. Beaucoup de joueurs pointent le bout de leur nez. Les entraînements sont intenses.

lire aussi : Toute l'actu du LOSC

Vous avez évolué à plusieurs postes. Quelle est votre position préférée, celle où vous êtes le plus à l'aise ?
Pour moi, le plus important reste de jouer. J'ai confiance en le coach. Peu importe où je jouerai, je vais essayer de donner le meilleur de moi-même. Pouvoir jouer à différents postes est un plus. Peu importe où, je sais m'adapter.

Vous avez tiré et marqué le penalty à Clermont. Quelle est la hiérarchie des tireurs ?
Jonathan (David) est le tireur préposé. C'est notre vrai numéro neuf. Le coach en a décidé ainsi. Il était sur le banc. J'en ai parlé avec lui. Si jamais un jour, il ne le sent pas, on peut inverser.

C'était votre deuxième but de la saison à Clermont. Est-ce important de marquer ?
Oui. Dans le foot d'aujourd'hui, la place des statistiques a évolué. Les gens regardent ça. Pour moi, ce qui importe, c'est le comportement et le résultat de l'équipe. Mais je suis attaquant ou milieu offensif. Donc si je peux marquer ou faire marquer, c'est un bonus.

Êtes-vous surpris du niveau de Balogun, qui a marqué 10 buts cette saison avec Reims ?
C'est un très bon joueur, très fort, rapide, qui évolue avec moi en équipe d'Angleterre (Espoirs). Je le connais bien. C'est pourquoi je crois que le prochain match contre Reims sera difficile. C'est une très bonne équipe. Mais nous sommes prêts.

Cette saison, l'équipe est plutôt flamboyante, au contraire de la saison passée, où elle était solide et compétitrice. Pourquoi ?
Notre organisation est différente. Le coach a amené de nouvelles idées, qui correspondent aux joueurs de l'effectif. Ça explique la différence. Tout le monde adhère, on croit dans cette nouvelle façon de jouer. On peut dire flamboyante. En tout cas, elle convient à tout le monde. C'est plus excitant, comme vous dites. »