Angers-PSG, Unai Emery : "Je défends le football français"

Après la victoire face aux Verts (3-0), Unai Emery a surtout mis en avant le score final plutôt que le contenu de son équipe, sur courant alternatif.

L'interêt du football français avant son interêt personnel. C'est comme cela qu'Unai Emery a présenté sa volonté de voir Monaco - et Lyon - briller en Coupe d'Europe dans cette fin de saison. Si les Monégasques peuvent perdre des plumes en route, ce ne sera alors que bénéfique. 


Quels seront les joueurs absents à Angers vendredi ?

Unai Emery : Kurzawa et Draxler ne seront pas là contre Angers. Après le match de dimanche, ils ont terminé blessé. Hatem Ben Arfa n'est pas prêt non plus, il ne s'est pas entraîné car il est malade. Krychowiak va mieux, mais il n'est toujours pas là. Thiago Silva aussi, mais il n'est pas à 100%. Jean-Kevin Augustin est venu avec nous mais il n'a pas terminé car il a des douleurs à la cheville. 

Faut-il protéger Javier Pastore où est-il capable d'enchaîner les matches ?

On parle beaucoup de son importance dans le groupe. L'important c'est qu'il arrive à maintenir une régularité à l'entraînement. Il s'est entraîné tous les jours cette semaine, il a joué 35 minutes dimanche dernier et je crois que c'es très bon pour lui. Nous avons besoin de sa qualité dans le groupe et dans l'équipe.

Comment va Thiago Motta, sera-t-il capable de jouer contre Angers ?

C'est un peu comme Pastore. Il a besoin de s'entraîner plus régulièrement. Il sera dans le groupe, il s'est bien entraîné hier et aujourd'hui. Il est bien et c'est aussi important pour nous de l'avoir. Il est très impliqué dans le groupe, il a de l'expérience et quand il est avec nous, l'équipe est meilleure. 

Avez-vous pris en compte le match d'Angers la semaine dernière contre Monaco ?

C'est une équipe qui est forte, qui est régulière dans son travail avec l'entraîneur. Ils ont beaucoup de confiance. Après le match de Monaco, ils voudront se rattraper en gagnant. Notre préparation a pris en compte cette difficulté en essayant de bien connaître cette équipe.

Comment vivez-vous la guerre des nerfs avec Monaco ?

Il faut gagner. C'est notre chemin. La concurrence en championnat est très grande avec les deux équipes qui sont très bien. Mais il ne faut pas oublier Nice. Jouer avant ou après Monaco, je ne sais pas ce qui est le mieux. Le mieux, c'est de gagner. Tous les matches sont importants jusqu'à la fin de saison, pour les trois clubs. Angers est dans un bon moment, et ce n'est pas facile de jouer là-bas (...) Nous pensons à tous les matches comme s'ils étaient uniques. Aujourd'hui, il faut penser à gagner tous les matches, un par un. Il ne faut pas penser à autre chose. J'ai une grande motivation pour tous les matches. 

Etes-vous supporter de Monaco en Europe et est-ce mieux pour vous qu'ils aillent loin ?

Je défends le football où je suis. Donc en France. Les équipes françaises qui sont bien en Europe, je crois que c'est une bonne chose. Monaco a fait un grand match contre Dortmund et c'est une bonne chose pour le football français. Je vais regarder le match de l'OL aussi avec la volonté de voir Lyon gagner. On doit montrer à l'exterieur que le football français est fort. Je ne cherche pas à savoir si c'est mieux pour nous car ils vont lâcher des points ensuite.  


Avez-vous des regrets sur la Ligue des champions en voyant le résultat de Barcelone ?

Nous avons besoin de progresser. Je regarde les matches importants en Europe, mais notre objectif c'est de se concentrer sur nous-même et sur ce qu'il nous reste à faire. 

Loïc Tanzi, au Camp des Loges

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages