Angers SCO sous le choc après le décès de deux jeunes rugbymen, victimes de coups de couteau

(S. Boué/L'Équipe)

Dans la nuit de vendredi à samedi dernier, à Angers, trois hommes ont été tués par arme blanche. Deux d'entre eux, Atama et Manolito, cousins de l'international Emerick Setiano, ont longtemps évolué au SCO, un club en proie à la « sidération » après ce drame.

Le SCO a du mal à reprendre ses esprits. Le club de Fédérale 3 vient de perdre « deux de ses enfants », comme les appelle le président Jean-Benoît Portier. Dans la nuit de vendredi à samedi, trois jeunes hommes, âgés de 16 à 20 ans, dont deux anciens du SCO (Atama et Manolito), ont été victimes de coups de couteau au cours d'une rixe dans le centre-ville d'Angers. Un suspect a été arrêté et placé en garde à vue, a expliqué le procureur d'Angers Éric Bouillard à l'AFP. Dans un premier temps, ce dernier aurait importuné des jeunes femmes avant d'être repoussé par un groupe dont faisaient partie les trois victimes.

« C'est tout simplement dramatique, ce sont des jeunes qui ont fait leur devoir », estime Jean-Benoît Portier. Le dirigeant du SCO a appris la nouvelle dès samedi matin et témoigne de l'émotion suscitée par ce drame. « Pour l'instant, on est dans le silence, dans la sidération, dans le respect des familles. Il n'y a pas de mots, il faut surtout penser à leurs proches. »

Des « centaines de messages de soutien de la part de la famille du rugby »

Cousins du Toulonnais - et ancien du SCO - Emerick Setiano, eux aussi d'origine wallisienne, Atama et Manolito étaient des figures connues du club. « Ils avaient fait l'école de rugby ici, puis le pôle jeune. Ils n'avaient pas repris le rugby il y a deux ans après le Covid mais on les voyait toujours très régulièrement soutenir l'équipe ou venir au club house, ils faisaient partie de la famille. »

Depuis samedi, le SCO a reçu des « centaines de messages de soutien de la part de la famille du rugby, de clubs, d'anciens joueurs, je les collecte et je les remettrai à la famille », indique Jean-Benoît Portier, qui précise : « Nous participerons à l'hommage à Atama et Manolito jeudi lors de leurs obsèques. »

Emerick Setiano (6 sélections) a de son côté posté samedi sur Instagram ce message : « Paix à vos âmes mes petits-cousins. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles