Angleterre et Brésil terminent par un petit slow

AMICAL – Ils auraient pu jouer un rock endiablé ou danser une samba langoureuse, ils ont choisi un slow sans saveur : Angleterre et Brésil ont déçu à Wembley.

Match de gala à Wembley pour la dernière sortie internationale de 2017. Alors, cette fin d’année, plutôt rock’n roll ou samba ? Ni l’un ni l’autre. Pendant 45 minutes, les hommes de Southgate et Tite ne proposent qu’un slow sans saveur, fait de possession brésilienne sans aucun frisson. Ni Neymar, ni Coutihno, ni Gabriel Jesus ne parviennent à inquiéter Joe Hart, pas plus que Rashford et Vardy côté anglais. Pire, les Three Lions perdent Loftus-Cheek sur blessure, remplacé par Lingard (35e)

Le film du match

Les Anglais auront au moins une satisfaction : quatre jours après l’Allemagne (0-0), leur défense tient à nouveau le coup contre une grosse équipe. Ni Willian, ni Firmino, entrés en jeu, ne se montrent décisifs, tandis que Fernandinho touche le poteau (77e) et que Paulinho trouve Joe Hart sur son chemin (85e). Trop peu pour faire frémir les supporters anglais et brésiliens, qui attendront des soirées plus dansantes en 2018.

Neymar brouillon, Gomez solide
Trois Parisiens étaient titulaires au coup d’envoi : Marquinhos, Dani Alves et Neymar. Si les deux premiers ont eu un travail très relatif, le numéro 10 a en revanche été actif… mais peu productif, la faute à un jeu parfois soit trop individualiste, soit trop imprécis. A sa décharge, ses compères d’attaque Gabriel Jesus et Philippe Coutinho étaient dans un jour sans, au contraire de Joseph Gomez. Le défenseur de Liverpool a été impérial en défense centrale, éteignant toutes les velléités brésiliennes. De l’autre côté, Marcus Rashford a tenté de faire quelques différences, sans réussite.


Le chiffre : 105
Avec cette sortie à Wembley, Dani Alvès chiffre désormais 105 sélections avec le maillot auriverde. Ce qui le classe au troisième rang des Brésiliens les plus capés, à égalité avec Lucio, mais toujours derrière Roberto Carlos (125) et Cafu (142).

Et sinon, on a aimé… l’entrée en jeu de Solanke
Pour sa première sélection, le gamin de Liverpool (20 ans), a failli signer un hold-up en butant dans les dernières minutes sur Alisson. Un vent de fraîcheur sur les Three Lions, en attendant les retours de Kane, Alli et Sterling, tous absents ce soir.


____________________________________________________

Téléchargez l’App Yahoo Sport

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages