En Angleterre, des milliers de randonneurs se mobilisent pour leur droit au bivouac

En Angleterre, des milliers de randonneurs se mobilisent pour leur droit au bivouac

LANDES of FREEDOM - Le dernier endroit d’Angleterre où le camping sauvage était autorisé est au cœur d’une bataille juridique

La décision a fait bondir les amateurs de camping. Le Dartmoor, parc national prisé des randonneurs pour ses landes sauvages était le seul endroit d’Angleterre où le bivouac n’était pas interdit. Il faudra désormais « le consentement du propriétaire du terrain » avant d’y planter sa tente, a estimé la justice britannique, saisie par un riche propriétaire local.

Samedi, malgré le froid, ils étaient donc quelque 3.000 selon les organisateurs à s’être donné rendez-vous dans le petit village de Cornwood pour une marche de protestation jusqu’au « Stall Moor », une vaste lande aux paysages lunaires appartenant à Alexander Darwall, le propriétaire opposé au bivouac.

La lande sous les étoiles

« C’est un droit fondamental qui nous a été arraché et je suis là aujourd’hui pour le récupérer », affirme Anya Wilding, une étudiante en photographie de 21 ans. « C’était le seul endroit où c’était légal donc ça fait vraiment grincer des dents. »

Elle se remémore avec nostalgie son dernier séjour dans les environs et le moment « magique » quand elle s’est « réveillée avec cette lumière dorée qui illuminait la lande. »

Le droit à l’errance

Dans une Angleterre dont les terres sont quasiment entièrement privatisées, les Anglais n’ont le droit de s’aventurer hors des sentiers battus que(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Marseille : « On défend notre bâtiment », des habitants ont mis en échec un réseau de trafiquants
Définition : Nudiste ou naturiste, quelles différences ?
Drôme : Comment 800 étudiants ont retourné le camping d’un petit village