Anne Hidalgo veut des changements pour la sécurité à Paris

Anne Hidalgo, la maire de Paris. (B. Papon/L'Équipe)

Après les débordements au Stade de France, samedi dernier, lors de la finale de la Ligue des champions de football, Anne Hidalgo, la maire de Paris, a déclaré jeudi vouloir des changements pour la sécurité dans la capitale.

Anne Hidalgo, la maire (PS) de Paris, a réclamé jeudi des « changements » dans la gestion de la sécurité à Paris, après la « honte » que constituent, selon elle, les incidents au Stade de France lors de la finale de la Ligue des champions, samedi dernier. « J'espère que nous aurons de bonnes nouvelles, parce qu'il y a des changements qui sont nécessaires et je les ai réclamés », a-t-elle déclaré en conseil municipal.

Hidalgo réagissait à une demande sur le besoin de formation d'agents de sécurité privés, en vue des Jeux Olympiques de Paris en 2024, de l'élu communiste Nicolas Bonnet-Oulaldj, qui avait réclamé mercredi la démission du préfet de police Didier Lallement et du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, après les débordements du Stade de France.

lire aussi

Dans les coulisses de l'organisation défaillante au Stade de France

Anne Hidalgo, maire de Paris

« Une honte pour notre pays, notre région, notre capitale »

« Ce qui s'est passé [...] samedi dernier relève d'une honte pour notre pays, notre région, notre capitale qui va accueillir l'événement le plus grand, le plus reconnu et retransmis dans le monde que sont les Jeux Olympiques et Paralympiques », a déclaré Anne Hidalgo.

La maire de Paris a rappelé que pour l'Euro 2016 de football, organisé en France, une fan-zone « avec 90 000 personnes sur le Champ-de-Mars » s'était déroulée sans incident, dans le « respect des partenaires et de la coopération », en matière de sécurité. Mais « cette époque est révolue, depuis que nous avons un changement dans la doctrine du maintien de l'ordre à Paris, qui consiste à aller vers des logiques de nasse plutôt que de désescalade », a déploré l'élue parisienne.

lire aussi

Ce qu'il faut retenir des auditions de Darmanin et d'Oudéa-Castéra

Philippe Goujon, maire du XVe arrondissement de Paris

« Un doute sur notre capacité à assurer un déroulement paisible des JO »

Anne Hidalgo souhaite en conséquence « qu'on revienne à une situation républicaine de reconnaissance du rôle de chacun dans les questions de sécurité à Paris, chose que je n'ai pas depuis maintenant quelques mois et même depuis 2018 ». L'année citée par Hidalgo correspond à l'émergence du mouvement des Gilets jaunes, dont les manifestations avaient engendré de nombreux épisodes violents dans la capitale.

Pour Philippe Goujon, maire (LR) du XVe arrondissement de Paris, l'organisation défaillante et les incidents du Stade de France « font naître un doute sur notre capacité à assurer un déroulement paisible des JO », et notamment de la cérémonie d'ouverture prévue sur la Seine, « au coeur de toutes les inquiétudes », selon lui.

lire aussi

Toute l'actualité des Jeux Olympiques

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles