Annemiek van Vleuten s'offre une deuxième victoire sur Liège-Bastogne-Liège

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La Néerlandaise Annemiek van Vleuten s'est imposée en solitaire ce dimanche pour décrocher son deuxième Liège-Bastogne-Liège après sa victoire en 2019.

Nouveau sacre pour Annemiek van Vleuten. Déjà lauréate en 2019, la Néerlandaise (39 ans) a décroché une deuxième victoire sur Liège-Bastogne-Liège, ce dimanche. L'ancienne championne du monde (en 2019) a laissé sur place ses partenaires d'échappée en plaçant une nette accélération dans la Roche-aux-Faucons, à quinze kilomètres de l'arrivée, après avoir déjà fait mal à tout le monde dans la côte de la Redoute.

Van Vleuten (Movistar) a su conserver son avance dans le final, malgré un vent de face particulièrement défavorable. Grâce à ce nouveau succès, le 89e de sa carrière, elle ajoute un trophée supplémentaire à sa pléthorique collection.

Derrière, l'Australienne Grace Brown (FDJ Nouvelle-Aquitaine Futuroscope) a remporté le sprint des quatre poursuivantes afin de décrocher la deuxième place (+43''), juste devant une autre Néerlandaise, Demi Vollering (Team SD Worx). Victorieuse à Roubaix dimanche dernier, l'Italienne Elisa Longo-Borghini (Trek-Segafredo) s'est cette fois-ci contentée de la cinquième place.

Van Vleuten : « Gagner est de plus en plus difficile »

« Gagner est devenu de plus en plus difficile dans le cyclisme féminin. Je ne voulais pas arriver au sprint. Je pouvais tout miser sur la Roche-aux-Faucons, mais je savais que mes chances de réussir augmentaient, si la course était plus difficile. Il y avait un vent un peu défavorable dans le final et le risque d'un retour (des poursuivantes). Je sais que je suis meilleure que jamais, mais cela ne garantit pas la victoire. » (AFP)

lire aussi

Toute l'actu du cyclisme

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles