Annick Hayraud : « De la déception et de la frustration » après la défaite des Bleues contre l'Angleterre

Annick Hayraud et les Bleues se sont inclinées contre l'Anglterre. (A. Martin/L'Équipe)

La manager de l'équipe de France, Annick Hayraud, regrettait le manque d'efficacité de ses joueuses après la défaite samedi contre l'Angleterre (12-24), qui a remporté le Grand Chelem.

« Quel sentiment domine après cette défaite contre l'Angleterre ?
Il y a de la déception, parce qu'on avait des ambitions sur cette édition du Tournoi. Vu la physionomie du match, on est déçues et il y a aussi de la frustration. Des regrets aussi parce qu'on a eu des opportunités qu'on n'a pas su saisir. Ça fait partie du jeu, mais quand on perd une finale, c'est encore plus dur à admettre.

Qu'avez-vous pensé de l'arbitrage ?
Aujourd'hui, par moments on a été beaucoup pénalisées, mais je crois que (l'arbitre) Hollie Davidson a fait le maximum sur cette partie. On reverra les images... En première mi-temps, je crois qu'on commet 7 fautes en 12 minutes, on prend trois essais. Ça, on ne peut pas dire que c'est de la faute de l'arbitrage, les fautes y sont. Il faut qu'on apprenne, je croyais qu'on avait passé un palier là-dessus en novembre, on commettait moins de fautes. Sur cette première mi-temps, on en fait trop. Le trio d'arbitres a été correct. Bien sûr, par moments, sur les mauls, il y a des choses... On pourra toujours en discuter, mais ce sont des choses qu'on ne maîtrise pas. Je préfère parler de notre jeu.

Annick Hayraud

« Sur les ballons portés, il va bien falloir qu'on trouve des solutions »

Que devez-vous changer d'ici la Coupe du monde, cet automne ?
Il faudra être capable de s'adapter, notamment en conquête. Tous ces ballons qu'on perd aujourd'hui, ce sont des ballons en plus pour l'Angleterre. Contre ce type de nations, plus on leur donne, plus c'est compliqué. On a peu d'opportunité, ça devient compliqué, ce sont des axes de progression. C'est sûr que les filles ont eu beaucoup de coeur et de courage pour défendre les ballons portés, mais on prend trois essais comme ça, il va bien falloir qu'on trouve des solutions. »

Hermet : « On a montré le visage qui a été le nôtre »

Gaëlle Hermet (capitaine de l'équipe de France) : « On a eu des occasions ratées pour plein de raison. Juste avant la mi-temps, on est dans leur camp, on doit prendre des points avant de rentrer au vestiaire. La physionomie du match aurait été différente. En première mi-temps, on a été beaucoup pénalisées, on a pris des essais sur ballons portés, on savait à quoi s'attendre. En seconde période, alors qu'on est menées, il y a peut-être des opportunités de relancer le jeu, de jouer à la main alors qu'on a occupé au pied. C'est plein de petites choses comme ça qui font qu'on est derrière au score. Mais je suis très fière du groupe et de l'état d'esprit. Dans l'intensité, dans le fait de vraiment vouloir défendre notre ligne, on a montré le visage qui a été le nôtre. C'est quelque chose de positif dans cette défaite. »

lire aussi

Les tops et les flops de France - Angleterre : Bern et Fall en puissance, Sochat en souffrance

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles