Annie Genevard : «Du chahut j’en ai connu, j’en ai géré»

David Niviere / Pool / SIPA

La vice-présidente déléguée des LR et députée de la 5ème circonscription du Doubs brigue la présidence de l’Assemblée Nationale, dont le vote aura lieu mardi 28 juin. Vice-présidente de la précédente mandature, elle compte rassembler une Assemblée pour le moins éparpillée.

Le Bourbon est plein ce mercredi 22 juin. Des députés boivent un Perrier avec des journalistes, les serveurs passent entre les tables un plateau perché dans une main, un chiffon dans l’autre, des touristes zyeutent l’Assemblée Nationale sur leur chemin ; certains prennent des selfies. Dans la cour, les élus disséminés ici et là, discutaillent, rient, fument. Une belle journée, en somme.

14h et quelques. Annie Genevard, chemisier blanc, lunettes épaisses, mèche impeccable, grand sourire ouvre la porte de son antre. Sur sa table, un paquet de cigarettes est posé parallèle à la bordure du bureau, comme un signe de rigueur…d’anxiété aussi. Car la députée a décidé de se présenter – poussée par ses collègues – à la présidence de l’Assemblée Nationale.

Ce choix, elle l’explique, d’une voix posée, presque rêveuse : « C’est une continuité logique ayant été première vice-présidente, puis présidente de séance pendant 800 heures ; j’ai acquis l’expérience et le goût de cette fonction. J’ai un profond respect pour l’institution et je veux continuer à la défendre. » Elle ajoute que la situation politique actuelle l’a poussée dans cette direction : « Notre pays est au bord d’une crise politique dont nous sortirons en donnant tout son poids au Parlement et singulièrement à l’Assemblée Nationale. »

Un hommage à l’éducation qu’elle a reçue

Pour Annie Genevard, ce poste est aussi un hommage à l’éducation qu’elle a reçue : « J’ai été bercée dans mon enfance par des débats familiaux. Le respect des idées fait partie de mon héritage familiale, c’est presque génétique. » Elle poursuit, les lunettes mi-nez : « Cela correspond à mon tempérament et je crois avoir exercé cette présidence dans le respect absolu de l’institution et des points de(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles