Anthony Edwards cartonne Houston avec 44 points, Philadelphie stoppe la série de Sacramento

Anthony Edwards a dunké deux fois sur la tête d'Alperen Sengun dans la victoire de Minnesota sur Houston. (B. Hemmelgarn/USA Today Sports/Reuters)

Auteur de 44 points, dont deux dunks spectaculaires sur Alperen Sengun, Anthony Edwards a guidé Minnesota vers la victoire contre Houston (113-104). Après six victoires de suite, Sacramento est tombé contre Philadelphie (127-129).

La perf' : 44 points et deux posters pour EdwardsPrivé de Karl Anthony Towns depuis sept semaines (mollet) et de Rudy Gobert (aine), Minnesota se maintient à l'équilibre (24 victoires - 24 défaites), en grande partie grâce à Anthony Edwards. Samedi soir, le numéro 1 de la draft 2020 a planté 44 points pour aider les Timberwolves à battre Houston (113-104). Accrocheurs, les Rockets sont revenus à cinq longueurs dans le dernier quart-temps (96-101, 44e) mais « Ant » s'est chargé d'éteindre la révolte texane avec cinq points et une passe décisive pour D'Angelo Russell à trois points. L'arrière formé à Georgia a surtout signé deux des « highlights » de la soirée, au détriment d'Alperen Sengun. Par deux fois, Edwards a écrasé un dunk spectaculaire sur la tête du jeune pivot turc (20 ans).

lire aussi : Le classement de la Conférence Ouest

Le chiffre : 38 points « old-school » pour MobleySans Giannis Antetokounmpo pour la cinquième fois consécutive (genou), Milwaukee a mordu la poussière à Cleveland (102-114). Le jeune intérieur des Cavaliers Evan Mobley (21 ans) s'est régalé de l'absence du double MVP et défenseur de l'année 2020 pour signer son record en carrière avec 38 points. Une performance « vintage » puisque l'ex-étudiant de USC en Californie n'a pas inscrit le moindre panier primé ni le moindre lancer franc. Il a trouvé le chemin du cercle sur 19 de ses 27 tirs. Selon les Cavaliers, Mobley n'est que le quatrième joueur à marquer 38 points sans le moindre lancer franc après Hakeem Olajuwon, Alex English et George Gervin. Cleveland reste cinquième à l'Est mais revient à une longueur de Milwaukee, troisième.

lire aussi : Le classement de la Conférence Est

L'action : le panier involontaire de Davion MitchellAprès six victoires consécutives, Sacramento s'est incliné à domicile contre Philadelphie (127-129), pourtant privé de Joël Embiid et James Harden. Pourtant, les Kings, en lice pour retrouver les play-offs 17 ans après leur dernière participation, ont régalé leur public avec une action inattendue dans le premier quart-temps. Sur jeu rapide, Davion Mitchell a tenté de lancer Malik Monk, esseulé, au alley-oop. Sauf que la passe du meneur, à dix mètres, a filé... droit dans le cercle pour un panier à trois points improbable.

Tyrese Maxey (32 points) a ensuite relancé « Philly » dans le troisième quart pour piéger Sacramento, plombé par les lancers francs ratés d'Harrison Barnes à quelques secondes du buzzer. Les Sixers sont désormais deuxièmes à l'Est, devant Milwaukee, tandis que Sacramento reste troisième à l'Ouest.

Les autres matches : un peu de soleil à PhoenixDepuis deux semaines, Phoenix, battu neuf fois sur ses douze derniers matches, doit composer avec les absences de ses stars Devin Booker (aine) et Chris Paul (hanche). Samedi, celle du pivot Deandre Ayton (malade) s'est ajoutée aux tracas des Suns, mais elle n'a finalement pas empêché le finaliste 2021 de s'imposer contre Indiana (112-107) grâce à 24 points de Josh Okogie et un panier décisif de l'ancien Strasbourgeois Ishmail Wainright (2020-2021). De son côté, Washington a facilement dominé Orlando (138-118) avec 30 points de l'intérieur japonais Rui Hachimura. Enfin, Charlotte s'est imposé à Atlanta (122-118), porté par son meneur Terry Rozier (34 points).

lire aussi : Toute l'actualité de la NBA