Anthony Lopes, Steve Mandanda... Jean-Michel Aulas (OL) questionne l'homogénéité des décisions arbitrales

Jean-Michel Aulas, le président de l'OL. (A. Martin/L'Équipe)

Dans un échange avec un supporter de l'OL samedi sur Twitter, Jean-Michel Aulas s'est interrogé sur la différence de traitement entre Anthony Lopes (OL, rouge) et Steve Mandanda (Rennes, jaune) pour « une intervention assez proche ».

En réponse à un supporter lyonnais sur Twitter, Jean-Michel Aulas a glissé un tacle à l'arbitrage, samedi, en questionnant l'homogénéité des décisions prises en Ligue 1.

Ce fan se plaignait d'un « arbitrage à deux vitesses » en comparant la situation du gardien de l'OL Anthony Lopes, expulsé contre Ajaccio le 5 août (2-1) après avoir violemment télescopé Mounaïm El-Idrissy et puni de trois matches de suspension, à celle de Steve Mandanda, le gardien de Rennes, qui a écopé d'un jaune après avoir brutalement percuté Breel Embolo, l'attaquant de Monaco, samedi (1-1).

« C'est vrai que l'intervention de Steve est assez proche de celle d'Anthony mais les sanctions ne sont pas les mêmes : qui a raison Benoît Bastien ou Jéremy Pignard je laisse les spécialistes en disserter... », a tweeté « JMA ».

lire aussi

Toute l'actualité de la Ligue 1