Antoine Griezmann, le talisman

·1 min de lecture

"Griezmann on fire ! Your defence is terrified, Griezmann on fire !" Les 5 000 supporters français ont eu raison de s'inspirer de leurs camarades irlandais et de leur chant à la gloire de Will Grigg au moment où le retourné d'Antoine Griezmann est venu percer les filets de Daniel Naumov. Et ils tiennent peut-être déjà le tube de l'été. Face à la Bulgarie, ce mardi au Stade de France, l'attaquant du Barça a une nouvelle fois montré qu'au sein du trio offensif français, s'il était sans doute celui dont on a le moins parlé ces dernières semaines, il est peut-être le plus indispensable. Dans un rôle hybride, tantôt ailier droit, tantôt numéro 10, il a été presque systématiquement la rampe de lancement des attaques tricolores, omniprésent, mobile, juste dans la distribution. Tout ce qu'on attend d'un grand meneur de jeu, en somme.

Cheveux longs, chatte et stakhanovisme

Déjà brillant lors du…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles