Antoine Kombouaré (Nantes) et sa direction ne sont « jamais d'accord » au sujet du mercato

Le coach nantais, qui est par ailleurs revenu ce vendredi sur la situation de Ludovic Blas, qui ne se sent pas en état de jouer contre Toulouse, dimanche (4e journée de L1), a pointé les difficultés du recrutement au sein du club. Il attend encore au moins quatre renforts.

Après deux nuls et un revers, Nantes a besoin d'un succès contre Toulouse, dimanche (13 heures), pour lancer son Championnat. Et d'après son coach, Antoine Kombouaré, l'équipe a surtout besoin de se renforcer. « On va travailler pour avoir des renforts, c'est là où le problème se pose, pointe-t-il. Il faut des renforts pour aider les joueurs qui sont là à travailler pour avoir des résultats. »

Il reste une semaine, et Kombouaré et sa direction ne sont pas assez raccord : « Ici, c'est comme ça qu'ils travaillent, constate-t-il. Il y a des dossiers chez moi qui ne passent pas et chez eux non plus, donc je bloque tout, j'attends d'avoir des renforts, mais des vrais renforts, au moins quatre joueurs. Ici ça s'accélère toujours en fin de mercato, il faut juste faire attention de ne pas se tromper sur les choix au dernier moment. C'est vrai que cette période de mercato est souvent un peu compliquée car on n'est pas d'accord sur les profils, on n'est jamais d'accord. Et on est là pour travailler pour le bien du club. Il faut que les joueurs qu'on recrute soient de vrais renforts, et que moi, l'entraîneur, je sois d'accord. »

Antoine Kombouaré

« (au sujet de Ludovic Blas) C'est une situation très mal gérée. Si la direction ne gère pas bien cette situation, on en est là, maintenant il faut trouver la solution, montrer que sans Ludo, on est capables de gagner »

Le coach nantais, qui fera dimanche sans Ludovic Blas, pas apte à jouer psychologiquement en raison de son transfert bloqué à Lille, est revenu sur cette situation particulière : « Son absence, je la comprends, a-t-il assuré. Je ne suis pas d'accord, mais je comprends. Il vaut mieux qu'il ne joue pas s'il joue en étant diminué. Aujourd'hui, ce n'est pas facile pour lui de jouer. Il est venu me dire hier qu'il ne souhaitait pas jouer le match, j'ai acté. Ludo n'est pas un problème pour moi, mon problème c'est Toulouse. Lui, maintenant, c'est son problème avec la direction, c'est un cas personnel, mais nous, on a surtout à travailler sur la façon de pallier cette absence, et trouver les solutions pour gagner contre Toulouse. »

lire aussi

Ligue Europa : Nantes affrontera l'Olympiakos, Karabagh et Fribourg

Kombouaré a déjà vécu cette situation, comme joueur et entraîneur : « Oui, je l'ai déjà vécue joueur et je l'ai fait (partir), donc ce que fait Ludo, ce sont les aléas du mercato, considère-t-il. La seule difficulté qui se rajoute à l'absence de Ludo, c'est qu'aujourd'hui, on n'a pas de renforts, pas plus de solutions pour pallier cette absence. »

Il parle d'une « situation très mal gérée. Si la direction ne gère pas bien cette situation, on en est là, maintenant il faut trouver la solution, montrer que sans Ludo, on est capables de gagner. Ça va donner aussi la valeur du groupe. J'ai vu ce (vendredi) matin un conseil des sages (Lafont, Chirivella, Girotto, Simon et Pallois, Sissoko étant en reprise), j'ai réuni tout le groupe pour leur expliquer que ce qu'on vit, on le vit à tous les mercatos. Après, Ludo ne souhaite pas jouer, mais il n'est pas encore parti. Il peut partir comme il peut rester là. Après, plein de joueurs ont décidé (de partir) et ne sont pas partis. Ça peut être embêtant début septembre, et puis je ne sais pas, peut-être que le week-end suivant, il est avec nous et prêt à jouer. »

lire aussi

Le programme de la 4e journée de L1

lire aussi

Le classement de la L1