Apnée : Abdelatif Alouach couronné aux Mondiaux AIDA

Abdelatif Alouach a dominé les Mondiaux d'apnée de l'AIDA en remportant 4 médailles dont 3 en or, et le classement général de la compétition. (DR)

Trois médailles d'or et une médaille d'argent : Abdelatif Alouach a dominé ces Mondiaux d'apnée organisés par l'AIDA, à Roatan, au Honduras. Pour la troisième année consécutive, il remporte le classement général de la compétition.

Abdelatif Alouach roi du Honduras. Pour la troisième année consécutive, le Français a remporté le classement général des Mondiaux d'apnée organisés à Roatan, au Honduras, par l'Association internationale pour le développement de l'apnée (AIDA), l'une des deux fédérations internationales d'apnée. Aligné sur quatre catégories, il a récolté trois médailles d'or et une en argent. « Je suis vraiment content, parce que c'est un défi personnel que je m'étais lancé encore une fois cette année, sourit le Français. J'accorde de l'importance à toutes les disciplines, et ça récompense les heures passées à l'entraînement. »

Triple champion du monde

Dès sa première plongée de la compétition, Abdelatif Alouach a confirmé son statut en décrochant l'or en poids constant bi-palmes grâce à une descente à 111 mètres. Une plongée qui l'a mis en confiance, mais qui n'était pas si simple. « Cette première descente était assez compliquée, confie l'apnéiste. À Roatan, toute l'eau vendue est de l'eau distillée, sans sels minéraux. On a rapidement eu des problèmes de déshydratation. Heureusement, on a su identifier le problème, et la forme est revenue rapidement sur les autres perfs. »

lire aussi

Jerald, nouveau record historique avec 120 mètres

Deux jours après, en immersion libre, Abdelatif Alouach s'est contenté de l'argent. Il réalise 109 mètres, derrière le Tunisien Walid Boudhiaf et ses 116 mètres. « Il fallait gérer ma récupération. Je ne voulais pas prendre le risque d'une syncope, j'ai préféré rester raisonnable et m'arrêter à une dizaine de mètres de ce que j'avais prévu initialement », détaille l'athlète. Derrière, il arrive en confiance sur la catégorie brasse, « [sa] discipline phare », et s'adjuge le titre avec une descente à 82 mètres. « Je suis super content de cette perf parce que j'ai peu travaillé spécifiquement la brasse, pour être présent sur toutes les disciplines, et je vois que le travail des années précédentes est solide. »

Abdelatif Alouach, champion du monde AIDA en poids constant monopalme

« La première fois qu'on m'a mis une monopalme au pied, j'ai failli me noyer »

Enfin, l'apnéiste français testait pour la première année une descente en monopalme. « La première fois qu'on m'en a mis au pied, j'ai failli me noyer, sourit le sportif. C'était un vrai défi pour moi de plonger avec les pieds liés ». Un défi pour le moins réussi, puisque Abdelatif Alouach est de nouveau allé chercher le titre mondial en poids constant monopalme, avec 116 mètres.

9 médailles pour les Bleus

Avec Abdelatif Alouach en tête, l'équipe de France a réalisé des superbes Mondiaux AIDA, récoltant 9 médailles sur 24 possibles. Après avoir remporté l'or en bi-palmes (avec un record du monde en prime), Marianna Gillespie a récidivé sur la brasse, avec 62 mètres. Elle devance Brigitte Banegas, médaillée de bronze, qui a réalisé 61 mètres pour sa quinzième participation aux Mondiaux, à 56 ans. Elles battent par ailleurs toutes deux le record de France. Nicolas Jaouen, médaillé de bronze en immersion libre avec une plongée à 101 mètres, et Eddy Laffin, 3e en poids constant monopalme, viennent compléter la fête.