Après son abandon sur la Vuelta, Primoz Roglic accuse Fred Wright de l'avoir fait tomber

Primoz Roglic sur la ligne d'arrivée de la 16e étape, quelques minutes après sa chute. (R. Gomez/Presse Sports)

Primoz Roglic est revenu vendredi sur sa chute qui l'a privé de toute chance de remporter sa quatrième Vuelta de suite. Deux jours après son abandon, le Slovène a explicitement accusé Fred Wright de l'avoir fait tomber pendant le sprint de la 16e étape.

« Les circonstances de cette chute sont inacceptables. Elle n'a pas été provoquée par le mauvais état de la route ou une sécurité défaillante mais à cause du comportement d'un coureur ». Primoz Roglic a trouvé le coupable, à ses yeux, de sa chute survenu dans le sprint final de la 16e étape de la Vuelta, contraignant le leader de la Jumbo-Visma à l'abandon.

Primoz Roglic

« Wright est venu de derrière et m'a arraché le guidon des mains sans que je puisse réagir »

C'est le sprinteur Fred Wright (Bahrain Victorious) qui s'est attiré les foudres du triple vainqueur de la Vuelta : « Je n'ai pas des yeux dans le dos, sinon j'aurais laissé la place. Wright est venu de derrière et m'a arraché le guidon des mains sans que je puisse réagir ». Des déclarations fortes rapportées par le site internet de sa formation.

lire aussi

Primoz Roglic, retour sur quatre années de chutes

Le Britannique avait déclaré à l'arrivée de cette étape ne pas savoir ce qu'il s'était passé exactement et n'avoir « rien fait de délibéré ». Une vision que ne partage pas le grimpeur slovène : « Ce n'était pas bien. Ces choses ne devraient pas arriver. Les gens passent à autre chose comme si de rien n'était. Mais pas moi. Je ne veux pas que ça continue ainsi dans notre sport et je veux que ce soit clair ».

lire aussi

Le classement général de la Vuelta

Concernant son état de santé, Roglic « arrive à marcher un peu ». Même s'il se sent « légèrement mieux », il ne sait pas s'il pourra recourir en compétition cette saison.

Fred Wright répond aux accusations

Dans une série de tweets, le Britannique est revenu sur les allégations de Roglic. « C'était vraiment difficile à lire et je suis assez déçu. Je pense que c'est injuste, l'équipe et moi avons revu les images ce soir (vendredi), et honnêtement, je ne crois pas avoir fait quoi que ce soit de mal. C'était juste un incident de course », a déclaré le sprinteur.
Avant d'encenser le Slovène : « Primoz est un cycliste incroyable. Il était tellement en forme et en lice pour le maillot rouge à Madrid. C'est une énorme perte pour la course et je comprends tout à fait qu'il doit être très déçu. Je suis dégoûté pour lui » a-t-il conclu.