Après avoir clashé Zidane, il se fait recadrer par la FFF

Ce dimanche, Noël Le Graët a dérapé, s'en prenant gratuitement à Zinedine Zidane, qui postulait pour endosser le rôle de sélectionneur des Bleus occupé par Didier Deschamps. Malgré les excuses de son président, Eric Borghini - membre du comité exécutif de la FFF - ne comprend pas du tout ses attaques envers le Ballon d'Or 98.

Lors d'un entretien accordé à Bartoli Time sur RMC Sport, Noël Le Graët a pris Zinedine Zidane pour cible : « Zinedine Zidane au Brésil ? Je ne sais pas, ça m'étonnerait. Il fait ce qu'il veut, ça ne me regarde pas. je ne l'ai jamais rencontré, on n'a jamais envisagé de se séparer de Didier. Zinedine Zidane au Brésil ? Je n'en ai rien à secouer, il peut aller où il veut ! Il peut aller où il veut, dans un club... sélection, j'y crois à peine en ce qui le concerne. Si Zidane a tenté de me joindre ? Certainement pas, je ne l'aurais même pas pris au téléphone. Pour lui dire de chercher un autre club ? Faites-lui une émission spéciale pour qu'il trouve un club ou une sélection ».

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

«Zidane est l'un des Français qui rassemble autour de lui tous les suffrages»

Alors que cette sortie a provoqué une nouvelle polémique, Noël Le Graët a présenté ses excuses à Zinedine Zidane via un communiqué : « Je tiens à présenter mes excuses pour ces propos qui ne reflètent absolument pas ma pensée, ni ma considération pour le joueur…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com