Après la claque contre le PSG, Lille se relève à Ajaccio

Yusuf Yazici a ouvert le score pour Lille vendredi sur la pelouse d'Ajaccio. (Pascal Pochard-Casabianca/AFP)

Sévèrement battu à domicile par le PSG (1-7) dimanche dernier, Lille s'est remis la tête à l'endroit ce vendredi en dominant facilement le promu Ajaccio, en ouverture de la 4e journée de Ligue 1 (3-1). Yusuf Yazici a notamment inscrit un but somptueux.

Le match : 1-3

La défense lilloise est passée d'un extrême à l'autre en l'espace de cinq jours. Elle a subi la furia parisienne et s'est fait cueillir à froid devant son public dimanche dernier, en clôture de la 3e journée (1-7). Ce vendredi, elle affrontait une équipe d'Ajaccio certes compacte et volontaire mais qui a cruellement manqué de solutions offensives. Résultat : Léo Jardim s'est réconcilié avec son arrière-garde, même s'il a encore encaissé un but, et le LOSC a glané son deuxième succès de la saison (3-1), le premier loin de ses bases.

lire aussi

Le film du match Ajaccio-Lille

La victoire des Dogues s'est construite en première période grâce à l'inspiration géniale de Yusuf Yazici (17e, voir plus bas) puis par l'efficacité de Jonathan Bamba. Le Français a marqué son deuxième but de la saison en concluant un joli déboulé de la recrue brésilienne Ismaily (42e). Les hommes de Paulo Fonseca ont été cliniques malgré le penalty raté par Jonathan David qui a trouvé le poteau (90e) et l'absence de Bayo qui est toujours à l'écart du groupe depuis sa virée nocturne la veille du match contre le PSG.

Les visiteurs n'ont quasiment pas été inquiétés jusqu'à la réduction de l'écart signée Cyrille Bayala en fin de match (84e). Les Acéistes avaient pourtant pénétré sur la pelouse - toujours en très mauvais état - du Stade François-Coty avec plus d'allant que lors de la réception de Lens il y a deux semaines (0-0). Mais ils n'ont pas eu la même réussite dans leur surface et ils sont restés inoffensifs. Le capitaine Vincent Marchetti et la recrue Romain Hamouma ont timidement tenté d'apporter le danger mais sans grande réussite.

Il aura fallu un corner frappé et une tête déviée sur la barre pour que l'ACA se rapproche vraiment de la cage gardée par Jardim (65e). Dans la foulée, Tiago Djalo douchait les espoirs corses en transperçant Benjamin Leroy d'une demi-volée du droit (67e). Le défenseur validait ainsi le choix de son entraîneur qui avait décidé de le réintégrer dans le onze de départ.

lire aussi

Le classement de Ligue 1

Le geste : le bijou de Yusuf Yazici

Yusuf Yazici nous avait presque fait oublier qu'il était capable de tels coups d'éclat. Prêté en janvier dernier au CSKA Moscou après une première partie de saison plus que décevante, l'international turc (39 sélections, 2 buts) est revenu dans le Nord cet été avec l'envie de bien faire. Il a profité des absences de Rémy Cabella (blessé) et de Mohamed Bayo (écarté) pour grappiller du temps de jeu en Corse et se mettre en évidence. Yazici a réalisé un premier geste de classe quand, trouvé par Jonathan Bamba dans la surface, il a remisé de la poitrine vers Jonathan David qui a trop enlevé sa frappe (15e).

Ce n'était que partie remise. Deux minutes plus tard, le milieu de 25 ans a anticipé une mauvaise relance de Mayembo dans l'axe pour ouvrir le score avec maestria (17e). Le Turc s'est alors retrouvé à l'entrée de la surface et a réalisé un enchaînement somptueux : il a levé le ballon du coup du pied en se retournant avant d'envoyer un missile en demi-volée. Le plus difficile sera de performer dans la durée.

lire aussi

Le programme de la 4e journée de Ligue 1

36

Yazici restait sur 36 matches officiels sans marquer avec Lille. Son dernier but remontait à une rencontre de Ligue Europa perdu sur le terrain de l'Ajax (1-2) le 25 février 2021.