Après un GP F1 "inacceptable", le MotoGP sera à huis clos au Portugal

Fabien Gaillard
·2 min de lecture

La résurgence du COVID-19 depuis la fin de l'été et la deuxième vague qui touche la plupart des pays européens incite les gouvernements à prendre des mesures drastiques pour empêcher l'épidémie de submerger les systèmes de santé, tout en évitant de mettre à genoux les économies locales.

Au Portugal, qui a connu ces derniers jours des chiffres records en termes de contaminations, cela se traduira par la mise en place dès le mercredi 4 novembre d'un confinement partiel qui touchera environ 70% de sa population mais qui permettra, entre autres, le maintien de la circulation pour toute activité professionnelle à partir du moment où le télétravail n'est pas possible.

Lire aussi :

Lorenzo admet qu'un rôle d'essayeur Aprilia est une option pour 2021

Côté sports mécaniques, le Grand Prix du Portugal MotoGP est attendu du 18 au 20 novembre, il s'agira normalement de la finale de la saison 2020. Des spectateurs devaient assister à l'événement, mais les autorités en ont décidé autrement à la sortie d'un Conseil des ministres extraordinaire organisé ce samedi. Une décision que le Premier ministre portugais, António Costa, a notamment justifié par "l'incapacité" du promoteur à organiser dans de bonnes conditions le GP de F1, qui s'est tenu la semaine passée à Portimão.

"Contrairement à ce qui s'est passé dans les activités les plus diverses, dans le domaine culturel, religieux, politique et même sportif, où il y a eu des événements avec un public où tout était bien organisé, où les règles étaient toutes respectées et où il n'y avait pas de problèmes, ce qui s'est passé le week-end dernier au Grand Prix [de Formule 1] est absolument inacceptable et ne peut se reproduire", a expliqué Costa.

"Ainsi, le promoteur a déjà été informé que le prochain Grand Prix de moto n'aura pas de public, car l'incapacité à organiser des événements avec un public a été révélée, et nous ne pouvons plus prendre de risques", a-t-il conclu sur le sujet.

Environ 27'500 personnes ont assisté au retour de la F1 au Portugal, pour la première fois depuis 1996, sur le Circuit de l'Algarve. Pour le MotoGP, il s'agira d'une première depuis 2012, et la course remportée par Casey Stoner à Estoril.