Après une longue interruption du match, Monaco surclasse Saint-Étienne

·3 min de lecture

L'AS Monaco s'est logiquement imposée (4-1) face à Saint-Étienne après une rencontre longuement interrompue pour des jets de feux d'artifice. Avec cette victoire, le club de la Principauté s'empare provisoirement de la troisième place.

Le match : 1-4

La folle série monégasque continue. En battant facilement Saint-Étienne ce samedi, le club du Rocher enchaîne une sixième victoire consécutive en Ligue 1 et poursuit sa remontée spectaculaire au classement en s'emparant, provisoirement, de la troisième place, synonyme de tour préliminaire de Ligue des champions la saison prochaine. Face aux Verts, les hommes de Philippe Clement ont livré un match sérieux dans un Chaudron festif et bouillant où les Green Angels ont célébré leurs trente années d'existence, provoquant une longue interruption en seconde période.

lire aussi

Le film de Saint-Étienne - Monaco

Malgré la ferveur, les Monégasques n'ont pas attendu et ont vite pris les devants grâce à deux buts coup sur coup signés Wissam Ben Yedder et Kevin Volland. Le premier est venu inscrire son vingtième but de la saison d'un plat du pied clinique (23e), avant que l'international allemand vienne doubler la mise sur un centre en première intention de Gelson Martins (26e). Malgré la mainmise sur le ballon des joueurs monégasques, Saint-Étienne est parvenu à réduire la marque au bout de la première période sur un penalty de son capitaine Wahbi Khazri consécutif à un tacle non maîtrisé d'Aurélien Tchouaméni sur Mahdi Camara (42e).

Au retour des vestiaires, Monaco a fait la différence grâce à ses deux entrants, Myron Boadu et Ismaïl Jakobs. Tout juste entré en jeu, le premier a servi le second qui a adressé un centre à destination de... Timothée Kolodziejczak, qui est venu crucifier les siens d'une frappe sèche sous la barre de Paul Bernardoni, impuissant sur le coup. Un CSC gag pour l'ancien joueur de Séville qui s'est jeté alors qu'il était seul au point de penalty et que Volland était hors-jeu au départ de l'action.

4

Timothée Kolodziejczak a inscrit son quatrième CSC cette saison en Ligue 1, après ceux inscrits contre Lens, Metz et Lorient.

Après la longue interruption, Monaco a repris le contrôle du match et Myron Boadu est venu éteindre les derniers espoirs stéphanois en marquant le quatrième but des siens (77e) face à un Bernardoni mécontent de la passivité de sa défense. Le club de la Principauté n'a laissé aucune chance aux Verts, qui vient d'encaisser six buts cette semaine et dont la fébrilité défensive inquiète alors que Saint-Étienne pointe à la 18e place de Ligue 1, avec un point de retard sur Clermont, 17e.

Le fait : un anniversaire et des excès

Les Green Angels se sont bien rattrapés, voire même un peu trop. Alors qu'ils devaient fêter leur trentième anniversaire contre l'OM, la fête a dû être décalée suite au report du match après des chutes de neige. Le groupe de supporters stéphanois a alors célébré son anniversaire ce samedi, à l'aide de fumigènes... et de feux d'artifice, provoquant alors une longue interruption du match. Après un premier arrêt en première mi-temps, l'homme en noir a décidé de renvoyer les 22 acteurs aux vestiaires suite à l'utilisation de nouveaux feux d'artifice de la part du virage à la 66e minute de jeu. L'arbitre, après concertation avec les clubs, a décidé de faire reprendre la rencontre à 21 heures.

lire aussi

Le classement de la Ligue 1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles