Après Mathias Pogba, un autre protagoniste de l'affaire touchant Paul Pogba a été remis en liberté

Mathias Pogba (à droite) avait été remis en liberté le 23 décembre. (P. Lahalle/L'Équipe)

Boubacar Camara, proche de Paul Pogba mis en examen dans l'enquête sur des extorsions visant le milieu de la Juventus Turin, est sorti de détention provisoire vendredi, une semaine après la libération de Mathias Pogba, le frère du joueur.

Une juge d'instruction parisienne a fait droit à la demande de mise en liberté déposée par l'avocat de Boubacar Camara, ami d'enfance de Paul Pogba qui avait été mis en examen et écroué en septembre. Une semaine après Mathias Pogba, libéré le 23 décembre, Camara est donc à son tour sorti de détention provisoire vendredi, sachant que lui aussi a été mis en examen dans l'enquête sur des extorsions visant le milieu de la Juventus Turin, champion du monde en 2018.

lire aussi : Toutes les infos sur l'affaire Pogba

Le parquet s'est opposé à cette demande mais n'a pas saisi à temps le premier président de la cour d'appel de Paris, permettant donc la libération vendredi soir de Boubacar Camara. Il devra toutefois se présenter prochainement devant la chambre de l'instruction, qui examinera l'appel du ministère public. « Il s'agit d'une avancée significative dans cette affaire » a commenté Me Saïd Harir, qui défend M. Camara. « Nous avons démontré que la détention de notre client n'était plus justifiée, ce que les deux magistrats instructeurs ont parfaitement compris, » a-t-il salué. C'est faire oeuvre de justice dans cette affaire qui a connu un certain emballement médiatique. »

Le 23 décembre, le frère du footballeur, Mathias Pogba, mis en examen dans cette enquête pour extorsion en bande organisée et participation à une association de malfaiteurs criminelle, avait donc déjà été libéré. Outre Mathias Pogba et Boubacar Camara, trois autres personnes ont été mises en examen. L'une d'entre elles a également été libérée début décembre.

Boubacar Camara aurait perçu les 100 000 euros versés par Paul PogbaC'est Mathias Pogba lui-même qui avait révélé dans une vidéo énigmatique diffusée le 27 août les extorsions dont se dit victime son frère cadet. Paul Pogba avait dénoncé dans une plainte déposée auprès du parquet turinois en juillet des extorsions se chiffrant à 13 millions d'euros entre mars et juillet 2022. Une enquête préliminaire avait été ouverte par le parquet de Paris, puis une information judiciaire le 2 septembre pour, notamment, extorsion avec arme, enlèvement ou séquestration en bande organisée et participation à une association de malfaiteurs.

Paul Pogba a raconté aux enquêteurs français avoir été piégé par des amis d'enfance et deux hommes encagoulés, armés de fusils d'assaut, qui lui reprochaient de ne pas les avoir aidés financièrement. Sur les 13 millions d'euros réclamés, il dit avoir versé 100 000 euros. Boubacar Camara, qui était également très proche de la mère du footballeur, Yeo Moriba, est notamment soupçonné de s'être vu remettre ces 100 000 euros, ce qu'il conteste.

lire aussi : Toute l'actualité du football

Mathias Pogba, qui conteste toute participation aux faits, est aussi soupçonné d'avoir fait pression sur l'agente de son frère, l'avocate Rafaela Pimenta, pour qu'elle obtienne de Paul Pogba qu'il verse la somme réclamée par ses maîtres-chanteurs.