Après les nombreux débordements en tribunes la saison dernière, la LFP veut des stades plus apaisés

Dimitri Payet avait été victime d'un jet de projectile sur la pelouse du Groupama Stadium, le 21 novembre. (S. Mantey/L'Équipe)

Après une saison marquée par de nombreux débordements, la Ligue a mis en place de nouvelles obligations pour les clubs, comme l'interdiction des bouteilles en plastique et l'obligation de se munir de dispositifs anti-projections et anti-intrusions.

Aux grandes angoisses les grands remèdes ? Après une saison entachée par de nombreux incidents dans les stades de Ligue 1 et de Ligue 2, la LFP est montée sur ses grands chevaux cet été, dans le sillage de son président Vincent Labrune. En marge de l'assemblée générale de la FFF organisée mi-juin, ce dernier n'avait pas pesé ses mots, expliquant qu'il fallait « sortir les criminels des stades et changer de braquet pour répondre plus fortement à la violence de certains ». Quelques jours auparavant, l'ancien patron de l'OM avait demandé au criminologue Alain Bauer d'établir un rapport sur les débordements de supporters.

lire aussi
Une saison noire en tribunes (3/3) : des ultras vraiment ingérables ?

Ses conclusions sont attendues fin septembre mais la LFP, fortement critiquée pour son manque de ressorts et de fermeté, a déjà introduit une batterie de nouvelles mesures dans le règlement de la saison 2022-2023. C'est le cas, en premier chef, de l'obligation faite aux clubs de se munir de dispositifs anti-projections et anti-intrusions. Pour le premier volet, les filets de sécurité suffiront. « La plupart des clubs n'en avaient pas la saison dernière, précise un membre de la Ligue. Ils ne seront pas obligatoires à tous les matches mais ils doivent être à portée de main et installés en quelques secondes si besoin. Il en va de même pour les barrières anti-intrusions. » Dans les deux cas, le préfet pourra en demander la mise en place avant une rencontre qui est considérée à haut risque par ses services ou par la Division nationale de lutte contre le hooliganisme (DNLH).

En cas de débordements, le préfet aura le dernier mot
La Ligue va également interdire aux supporters d'entrer dans l'enceinte avec une bouteille en plastique ou tout autre « contenant à bouchon ». Difficile de ne pas y voir une réaction aux projectiles qu'avait reçus le Marseillais Dimitri Payet à Nice (le 22 août 2021) puis à Lyon (le 21 novembre). Les deux rencontres avaient été suspendues par le fait de l'arbitre, puis arrêtées, avant d'être rejouées plusieurs mois plus tard. Un énorme imbroglio, né de l'absence de jurisprudence, était alors apparu lors de l'Olympico. Pouvoirs publics et représentants de la Ligue s'étaient renvoyé la patate chaude concernant la responsabilité des uns et des autres dans les annonces successives de reprise puis d'arrêt définitif de la rencontre.

lire aussi
Violences dans les stades : l'État appelé à agir de manière concertée avec le football français

Afin de ne pas revivre pareille situation, la Ligue a voulu éclaircir les modalités permettant de renvoyer tout le monde à la maison en cas de débordements. Avant, seul l'arbitre pouvait prendre la décision, « après consultation des délégués et des représentants des autorités publiques ». Désormais, l'homme en noir devra activer une cellule de crise avant de se prononcer. Cette cellule, composée de l'arbitre et de l'autorité de police, se réunira sans les présidents des clubs concernés et devra rendre une réponse quant à la reprise ou non du match dans un délai maximum de trente minutes. Autre nouveauté réglementaire, le préfet pourra inverser la décision « pour des motifs de troubles à l'ordre public ». C'est donc lui qui aura le dernier mot. Au moins, les positions de chacun seront clairement établies. Une manière, selon la LFP, de « protéger l'arbitre ».

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles