Après 16 journées l’OM ne ressemble toujours pas à une équipe

Yahoo Sport

Après avoir mené 2 fois face à un adversaire très faible, l’OM a finalement perdu à Nantes (3-2). Plus rien ne va dans cette équipe qui d’ailleurs ne ressemble plus à une équipe. L’avenir est sombre.

Une défense inqualifiable

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

25 buts encaissés en 16 matchs de championnat. Cette phrase, à elle seule, pourrait convenir à qualifier la situation actuelle de l’OM. Les phocéens ont encaissé un but de moins qu’ils n’en ont marqué !

Avec le retour de Rolando, on pensait enfin retrouver une certaine stabilité, lui qui offrait pas mal d’assurance la saison dernière avec Rami. Mais ce qui est assez bluffant avec cette équipe, c’est que le danger vient de partout, mais chez l’adversaire. Quand ce ne sont pas les centraux qui se trouent, c’est un Bouna Sarr ridicule qui se fait manger par Lucas Lima dans une action digne d’un U9. Quand Rolando sauve la baraque, c’est Adil Rami qui se loupe complètement au marquage laissant Sala le meilleur buteur du championnat seul. Et alors quand ils sont tous fautifs, c’est un festival et l’adversaire n’a alors aucune difficulté pour inscrire un but.

Un milieu paradoxal

Sur le papier, l’association Luiz Gustavo Strootman a de quoi faire saliver de nombreux clubs européens. Mais malheureusement on ne joue pas avec un papier, et quand on joue avec, il ne fait pas le poids face aux ciseaux. Le Brésilien veut jouer plus haut, l’Hollandais n’est pas une sentinelle et n’est pas le plus à l’aise dans un double pivot.

Morgan Sanson n’est pas un 10 ! Morgan Sanson n’est pas un 10. On le répète depuis son arrivée à l’OM mais si l’ancien joueur de Montpellier dispose de qualités, il n’a pas la vista et la dernière passe d’un meneur de jeu. Son efficacité est intéressante mais elle masque la pauvreté de son jeu à ce poste.

Une attaque qui n’existe pas

Florian Thauvin doit se sentir bien seul, lui qui voit à ses côtés Valère Germain qui n’a jamais paru autant ressembler à un fantôme, autant physiquement que par sa présence sur le terrain. Outre une confiance au plus bas, une incapacité à garder le ballon et beaucoup de déchet technique, il n’a également pas été avantagé par la tactique de l’OM consistant à balancer de longs ballons dans les airs. Pour info, en face de lui se dressait Nicolas Pallois, colosse de 1m90. Rien à ajouter. Tardivement, Mitroglou est entré dans l’indifférence la plus totale. Lui aussi est au plus mal et cela ne s’arrange pas avec son faible temps de jeu.

Un autre problème récurrent de cet OM se nomme Lucas Ocampos. Très généreux, toujours à l’aise dans le repli défensif, il se montre trop faible offensivement. Ce n’est pas l’ailier que l’on attend, capable de régulièrement éliminer. Une solution pourrait être de le replacer en 9, cela amènerait du poids devant et sa combativité aurait au moins le mériter « d’emmerder » les défenseurs.

Un coach qui (se) cherche encore et toujours

Après avoir laissé Kamara sur la touche lors des précédents matchs sans qu’on ne sache pourquoi, Rudi Garcia avait décidé de le titulariser à Nantes…au poste d’arrière gauche ! Si on veut continuer à tuer un joueur, bravo ceci est la bonne solution. Au milieu, Maxime Lopez faisait les frais de ses très bonnes performances actuelles (sic) et Payet observait Morgan Sanson s’embourber dans un poste de 10 qu’il ne maitrise pas du tout. Devant, Germain continuait à faire du Germain, c’est à dire rien. Le coach de l’OM patine, ses changements ne sont pas pertinents et entrainent l’OM dans la défaite face à un adversaire relativement très faible.

Nous sommes le 5 décembre et Rudi Garcia n’a toujours pas de certitudes, il ne cesse d’expérimenter des systèmes qui ne mènent à rien. Les matchs se suivent et les compositions ne se ressemblent pas, cela n’augure rien de bon pour la seconde moitié de la saison.

LinoTreize

À lire aussi