Aprilia espère avoir un deuxième pilote dans 10 jours

Léna Buffa
·4 min de lecture

Massimo Rivola a annoncé vouloir finaliser le line-up 2021 d'Aprilia avant la fin du championnat, la semaine prochaine. Un second Grand Prix se déroule cette semaine à Valence, quelques jours à peine après l'annonce de la suspension de quatre ans dont écope Andrea Iannone, puis une dernière manche aura lieu dans la foulée au Portugal pour le tomber de rideau de la saison.

"Dans l'idéal, dans dix jours, nous devrions avoir une idée sur ce que nous allons faire. Nous allons faire des essais à Jerez juste après Portimão. Dans l'idéal, je voudrais y avoir un pilote", prévient l'administrateur délégué d'Aprilia Racing auprès du site officiel du MotoGP.

Pour le moment, seul est en possession de son contrat pour disputer les deux prochaines saisons avec l'équipe italienne. Noale a longtemps annoncé vouloir donner la priorité à Andrea Iannone pour compléter sa formation, mais la lourde sanction infligée au pilote italien après un test de dopage positif contraint à présent l'équipe à s'orienter vers une autre solution.

Lire aussi :

"Lourdement pénalisé" par l'affaire Iannone, Aprilia va de l'avant

Si Cal Crutchlow a longtemps été pressenti comme option de secours en cas de besoin, c'est vers un poste de pilote d'essais Yamaha que l'Anglais a finalement choisi de porter son dévolu. Ces derniers jours, les noms se sont donc multipliés sur la liste d'Aprilia, englobant notamment les pilotes Moto2 Marco Bezzecchi et Fabio Di Giannantonio, ou encore Tito Rabat, qui s'est porté candidat après avoir été laissé sur la touche chez Avintia. Massimo Rivola évoque également des options en provenance du WorldSBK, et continue même à citer avec regret Andrea Dovizioso − "la première option" pour une équipe italienne − dont le choix d'une année sabbatique est pourtant acté.

"C'est notre travail d'aller de l'avant. Nous devons mettre nos émotions de côté et nous montrer désormais plus pragmatiques. Ce n'est vraiment pas bon d'être dans cette situation en fin de saison", concède le responsable italien. "Il pourrait y avoir plusieurs options. Je dis toujours que notre moto n'est pas facile, donc ce serait probablement mieux d'avoir un pilote expérimenté, mais d'un autre côté, beaucoup de jeunes pilotes vont faire leurs débuts en MotoGP l'année prochaine, donc c'est peut-être aussi une bonne opportunité de choisir un jeune talent. Le Moto2 semble très bien préparer les pilotes au MotoGP, et il y a vraiment beaucoup de bons pilotes."

S'il refuse de citer des noms, Massimo Rivola évoque parmi les options possibles "des pilotes de Moto2, et même de Superbike". Il rappelle : "Nous avons vu un pilote américain très rapide sous la pluie la semaine dernière [Garrett Gerloff, ndlr], pour ses débuts sur une MotoGP. Je pourrais citer plein de noms, ou aucun. Il y a tellement d'options possibles. Ce n'est pas facile, et malheureusement, je sais que nous sommes tard, mais il est encore trop tôt car nous commençons à peine."

Lire aussi :

Dovizioso remplaçant de Márquez ? "Tout le monde va trop vite" Dovizioso : Partir pour mieux revenir, un choix "risqué" mais assumé

Outre son second titulaire, Aprilia doit également faire la lumière sur ses pilotes d'essais. Si Lorenzo Savadori semble assuré de conserver sa place, Bradley Smith se trouve dans une situation plus incertaine, lui qui a assuré l'intérim pour Andrea Iannone en course durant toute la saison avant d'être brusquement remplacé par son acolyte la semaine dernière.

"Je dois dire que le travail de Bradley Smith a été très bon. Aprilia l'a recruté comme pilote d'essais et il a dû devenir pilote titulaire cette année. Il fait partie des candidats pour l'an prochain", souligne Massimo Rivola, qui là aussi aurait vu Dovizioso comme "choix numéro un". "Je ne veux donner aucun nom, parce que je ne veux pas laisser penser que j'en préfère un", précise le responsable. "Je pense que nous devons d'abord choisir le pilote de course, puis les pilotes d'essais. En même temps, je suis très curieux de voir ce que Lorenzo Savadori va faire dans ces quelques courses. Il est certain que cela va l'aider à être un meilleur pilote de MotoGP, donc on verra."

Avec Vincent Lalanne-Sicaud