Les arbitres « attendent des sanctions exemplaires » après les incidents du week-end en Ligue 1 et en Ligue 2

Jérémie Pignard s'adresse à Presnel Kimpembe lors de PSG-Brest. (A. Réau/L'Équipe)

Sans les citer expressément, les arbitres de l'élite et du monde amateur ciblent le geste de Kimpembe samedi et l'intrusion à Metz lundi.

Les arbitres « attendent des sanctions exemplaires » après l'intrusion à Metz lundi et le geste de Kimpembe samedi. Sans citer expressément ces deux incidents, le SAFE (arbitres de l'élite) et l'UNAF (monde amateur) pointent « des images et des faits choquants » et « attendent de la FFF et de LFP que des décisions et sanctions exemplaires soient prises ».

Les deux organisations en appellent en outre « à la ministre des Sports pour s'en assurer personnellement », insistant sur « ces gestes et actes de violence [...] qui donnent une très mauvaise image du football en direction du monde amateur » et « entraînent toujours plus de difficultés dans l'accomplissement de la mission des arbitres des compétitions amateurs dans les ligues et les districts ».

Commission de discipline mercredi

Lundi soir, lors de Metz-Guingamp en Ligue 2 (3-6), marqué par trois expulsions côté lorrain, un spectateur s'est précipité sur la pelouse de Saint-Symphorien pour en découdre avec l'arbitre. Jugeant que sa sécurité n'était plus assurée, M. Gaillouste a arrêté la rencontre qui n'a pu reprendre que 25 minutes plus tard.

lire aussi

Ligue 2 : Après les incidents face à Guingamp, Metz a tout à craindre

Deux jours plus tôt, en Ligue 1, lors de PSG-Brest (1-0), Presnel Kimpembe, après un tacle appuyé sur Irvin Cardona, avait repoussé le bras de l'arbitre, M. Pignard, qui intervenait pour disperser un début d'attroupement en poussant notamment légèrement le défenseur parisien, celui-ci accompagnant son geste en réponse de l'apostrophe « Wesh, touche-moi pas frère ».

lire aussi

Kimpembe à M. Pignard : « Wesh, touche-moi pas frère ! »

La commission de discipline de la Ligue se réunit mercredi.