Arconada, Papinade, retraite de Zizou… il se passe toujours quelque chose lors des France-Espagne

La Roja humilie les Bleus… Ciani et Escudé ne s’en remettront jamais

Entre un titre de championne d’Europe et un titre de championne du monde, l’Espagne rend visite aux Bleus le 3 mars 2010 au Stade de France. L'occasion pour David Villa et Sergio Ramos (pour ne citer que les buteurs, 2-0) d'offrir un récital aux 79000 spectateurs face à des Tricolores qui étaient invaincus à domicile contre leurs voisins depuis 1968. Une humiliation pour l’équipe de Raymond Domenech et notamment pour Michaël Ciani et Julien Escudé qu’on ne reverra plus avec le maillot frappé du coq.

Image

Fallait pas envoyer Zizou à la retraite

« On va mettre Zidane à la retraite. » On a connu le quotidien Marca plus inspiré avant un match de l’Espagne. Car si le capitaine des Bleus était, comme ses partenaires, peu convaincant lors du premier tour de la Coupe du monde 2006 en Allemagne, son orgueil piqué au vif l’a conduit à martyriser une Roja trop sûre d’elle. Emmenée par un immense Patrick Vieira et un Franck Ribéry buteur, les Bleus sortent l’Espagne 3-1 en huitième de finale. Et c’est Zidane qui se charge de la punir les Espagnols une dernière fois dans le temps additionnel. La retraite attendra encore un peu.

Le ciseau de Luis Fernandez

Si Luis Fernandez n’a pas bâti sa réputation sur son efficacité face au but, il a toujours été brillant contre son pays d’origine. Trois ans après un premier...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages