Argentine-Belgique 86, le vrai chef-d'œuvre de Maradona

SO FOOT
·1 min de lecture

"Avant le premier match contre la Corée du Sud, nous doutions de nous, nous n'étions pas persuadés que nous pouvions battre cette équipe, alors qu'avant la finale contre l'Allemagne, nous n'avions plus aucun doute de notre victoire." Signé Jorge Valdano ! Dans Maradona d'Alexandre Juillard, le porte-flingue de Diego impute la métamorphose de l'Albiceleste au Mundial 1986 à deux facteurs principaux : à l'équipe elle-même et au Pibe, "car il nous a permis d'élever notre niveau de jeu et de nous transporter dans une autre dimension." Magnéto, Serge !

Chevaucher la Pampa...


Il est 16h au mythique stade Azteca de Mexico où le fantôme de Pelé plane encore au-dessus de l'Italie. Au coup d'envoi, Diego encourage d'un poing rageur tous ses coéquipiers, ceux qui sont sur le terrain et les autres massés sur le banc. "Être champion du monde, être champion du monde… Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com