Argentine : un supporter tué sur le chemin du stade en D2

Le football argentin encore endeuillé après le meurtre d'un supporter en L2 argentine (O. J.Barroso/Presse Sports)

Lundi soir, un supporter du San Martin de Tucuman a été tué par balles avant un match de D2 argentine, au cours de heurts entre partisans de la même équipe. L'auteur des faits aurait été identifié.

Le football argentin à nouveau endeuillé. Lundi soir en marge du sommet de Primera B nacional, la L2 argentine, entre le San Martin de Tucuman, deuxième au classement, et le leader, le Belgrano Cordoba, un supporter de 36 ans du San Martin, Manuel Alejandro Lopez, a été tué par balles alors qu'il se rendait au stade La Ciudadela, à Tucuman, au nord du pays. Selon l'agence de presse Telam, le meurtrier serait un supporter de la même équipe avec qui il aurait eu un différend lors d'un accrochage entre groupes de supporters.

Une balle dans la nuque

Ruben Moisello, le président du San Martin, a indiqué que le supporter assassiné aurait reçu une balle dans la nuque. « Rien ne justifie de perdre une vie, a déclaré ce même dirigeant à la radio DSports. La police déterminera les circonstances du meurtre et qui en est responsable ». « L'auteur des faits serait déjà identifié », a indiqué ce mardi Juan Ibanez l'adjoint du chef de la police de Tucuman. Une enquête pour meurtre a été ouverte.

Malgré la mort du supporter, la police, après avoir bouclé le périmètre du meurtre, a autorisé le déroulement de la rencontre, qui s'est achevée par une victoire (1-0) du San Martin. « La police nous a garanti que le match pouvait se jouer normalement, sans risque pour la sécurité à l'intérieur du stade », a déclaré Ruben Moisello. Une décision qui a choqué en Argentine, comme les scènes de joie des supporters du San Martin au terme du match victorieux.