Arsène Wenger au Bayern, la nouvelle épopée des années 2020

SO FOOT

"Il n'a aucune expérience du football allemand, il vient d'Angleterre." Vingt-trois ans après la petite pique glissée par Sir Alex Ferguson en guise de cadeau de bienvenue à l'inconnu Arsène Wenger à la tête d'Arsenal, c'est Lucien Favre qui se charge cette fois de faire les présentations. La presse allemande, elle aussi, s'en donne à cœur joie. "Arsène warum ?" (Arsène, pourquoi ?) titre ironiquement Bild, bien décidé à montrer que le Bayern valait mieux qu'un entraîneur vieillissant et sans expérience du terrain depuis plus d'un an. Un avis partagé par une majorité de consultants et de supporters outre-Rhin, mais pas par les fans des Roten. Quand on a été habitué à déguster du caviar en entrée (Pep Guardiola, Carlo Ancelotti), mais qu'on vient retirer l'assiette pour amener du saucisson Cochonou (Niko Kovač) à la place, le retour au train de vie fastueux d'antan est accueilli comme la parousie.…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com


Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi