Arsène Wenger: «Le Maroc a été impressionnant» durant cette Coupe du monde

REUTERS - Matthew Childs

Arsène Wenger, directeur du développement du football à la Fédération internationale (Fifa), a tiré un premier bilan technique de la phase de groupes de la Coupe du monde 2022, ce dimanche 4 décembre à Doha, en compagnie de l’ancien attaquant allemand Jürgen Klinsmann. L’ex-entraîneur français a au passage distribué quelques bons points à certaines équipes.

RFI : Arsène Wenger, les équipes africaines ont cumulé 24 points durant la phase de groupes de cette Coupe du monde 2022. C’est un record. Elles ont également deux représentants en huitièmes de finale. Cela veut-il dire que le football africain a progressé ?

Arsène Wenger : Le football africain est bien représenté ici. Je m'attends à ce que le football africain soit de plus en plus représenté à la Coupe du monde. Je suis personnellement impliqué dans un projet de développement de talents en Afrique. Surtout, l’Afrique aura plus de représentants lors de la prochaine Coupe du monde : neuf ou dix. Nous nous attendons donc à ce que l'Afrique soit l'un des principaux concurrents en Coupe du monde, à l'avenir.

Qu’avez-vous pensé de la victoire de la Tunisie face à la France ?

En ce qui concerne l’équipe du Maroc, elle a été impressionnante, vraiment fantastique à chaque match. J’ai hâte de voir comment ils vont se comporter durant la phase à élimination directe.

Que pouvez-vous dire au sujet du manque de temps de préparation des équipes pour cette Coupe du monde ? Pensez-vous que c’est une des raisons pour lesquelles on a assisté à autant de surprises durant cette phase de groupes ?


Lire la suite sur RFI