Arsenal bat Manchester United à la dernière minute dans le choc de la Premier League

Grâce à cette superbe frappe du gauche (53e), Saka avait permis à Arsenal de mener 2-1. Et son équipe s'est bien imposée (3-2). (P. Cziborra/Reuters)

Au terme d'un choc intense, le leader de la Premier League, Arsenal a arraché un précieux succès (3-2) face au quatrième, Manchester United. Les Gunners, qui ont joué un match de moins, ont cinq points d'avance sur Manchester City, deuxième.

Le match : 3-2Voilà un choc de haut de tableau qui a tenu toutes ses promesses. Surtout, ce spectaculaire et au final mérité succès du leader, Arsenal - qui a étiré à treize matches (onze victoires, deux nuls), sa série d'invincibilité en Premier League - aux dépens de Manchester United (3-2), désormais quatrième à onze points), montre bien au dauphin, Manchester City, vainqueur des Wolves (3-0, triplé de Haaland) un peu plus tôt dimanche, qu'il devra être vraiment très fort pour conserver son titre de champion d'Angleterre.

lire aussi : Le film d'Arsenal - Manchester United

Ces Gunners, qui à nouveau cinq points d'avance sur les Citizens (avec de surcroît un match de plus que ces derniers à disputer), apparaissent costauds à la fois techniquement, physiquement et mentalement. Ainsi le magnifique but de Marcus Rashford, qu'ils ont encaissé dès la 17e minute - une frappe sèche du droit après un somptueux crochet sur Partey - n'a brisé leur élan, visible dès la 2e minute avec une occasion pour le milieu Ghanéen, justement. Il avait été servi par un centre venu de la gauche de son compère suisse Xhaka, qui a récidivé depuis le côté droit à la 24e. Et cette fois, Eddie Nketiah a converti l'offrande, d'une reprise parfaite de la tête.

Après une première période déjà intense et rythmée, où ils ont été plutôt dominateurs dans l'entrejeu, les Londoniens ont encore haussé le curseur dès la reprise. Et ils en ont été vite récompensés, grâce à une splendide frappe du gauche de Saka (53e). Mais des Mancuniens accrocheurs ont à leur tour rapidement égalisé, le défenseur argentin champion du monde Lisandro Martinez profitant d'une sortie ratée de Ramsdale pour marquer d'une tête plongeante astucieuse (59e).

La dernière demi-heure a été totalement maîtrisée et dominé par des Gunners déchaînés et inspirés. Après des occasions pour Odegaard (66e), Saka (70e), Martinelli (79e) et Nketiah (84e), il est donc très logique que ce dernier, en s'offrant un doublé, ait offert la victoire aux siens (90e). Dans un Emirates Stadium en fusion !

lire aussi : La 21e journée de Premier League

Le duo : Saka-Nketiah, la jeunesse au pouvoirL'ailier gauche international anglais Bukayo Saka (21 ans, 24 sélections, 7 buts) et l'avant-centre Eddie Nketiah (23 ans, encore seulement Espoirs), tous deux formé à Arsenal, ont fait très mal à MU. Certes, à l'image de cette saison, on a davantage vu dans ce choc le virevoltant Saka, titulaire indiscutable alors que son compère bénéficie de la blessure de Gabriel Jesus. Ainsi, Saka n'a jamais cessé de provoquer et de harceler pour peser sur ses adversaires, a marqué le superbe but du 2-1 de sa patte gauche (53e) et a frôlé le doublé (70e). Un peu moins en vue dans le jeu, Nketiah, lui, hyper-opportuniste et malin, l'a réussi, le doublé. En égalisant à 1-1 de la tête (24e), puis en délivrant tout un stade, de près, du droit (90e) !

lire aussi : Le classement de Premier League