Arsenal plus que jamais leader après son succès à Brighton

Arsenal a souffert face Brighton, mais les Gunners se sont imposés, le 31 décembre 2022. (J. Feeney/Reuters)

Arsenal a conforté samedi sa première place en Premier League grâce à son succès sur la pelouse de Brighton (4-2). Alors que Manchester City a calé plus tôt dans la journée contre Everton (1-1), les Gunners prennent 7 points d'avance sur leur dauphin et poursuivent leur superbe dynamique.

Le match : 4-2Arsenal a poursuivi son rythme effréné en tête de la Premier League. En déplacement sur la pelouse de Brighton samedi pour le compte de la 18e journée, les Gunners se sont fait peur. Les hommes de Mikel Arteta ont toutefois pris le meilleur sur leurs adversaires (4-2) et sont plus que jamais leader du Championnat, reléguant Manchester City, qui n'a pas pu faire mieux qu'un nul contre Everton, à 7 longueurs.

lire aussi : Le film du match

D'emblée, les hommes de Mikel Arteta ont imposé un rythme trop élevé pour Brighton. Thomas Partey récupérait le ballon dans les pieds de Tariq Lamptey, puis servait Gabriel Martinelli. La frappe du Brésilien était contrée, mais Bukayo Saka se plaçait idéalement, à l'entrée des 6 m adverses, puis ajustait sereinement le portier adverse (2e). Deux minutes plus tard, Oleksandr Zinchenko était parfaitement servi dans la surface et manquait de doubler la mise (4e).

Un manque de maîtrise dans le dernier quart d'heureDépassé par la cadence londonienne en début de rencontre, Brighton est tout de même parvenu à reprendre le contrôle du ballon enchaînant de longues phases de possession (61 % de possession après 27 minutes de jeu). Les Gunners ont d'ailleurs pu remercier un Saliba assez attentif pour sauver sur sa ligne un corner rentrant (18e). Puis, c'est Odegaard, toujours en confiance après un excellent début de saison qui s'est illustré. D'abord en dosant parfaitement sa passe pour Martinelli après un double-contact, mais l'ailier ne parvenait à pas à convertir l'offrande du Norvégien (20e). Vingt minutes plus tard, il endossait cette fois-ci le rôle de buteur en reprenant de volée un ballon mal renvoyé (39e).

Au retour des vestiaires, Nketiah corsait l'addition et inscrivait le 4e but d'Arsenal. Le jeune attaquant suivait opportunément une frappe de Martinelli relâchée par Sanchez (48e). Loin d'abandonner, les Seagulls impulsaient une nouvelle dynamique à la rencontre grâce à Mitoma. À la limite du hors-jeu, l'ailier ouvrait parfaitement son pied face à Ramsdale (65e). Létal en contre-attaque, Martinelli convertissait ensuite un nouveau caviar de Martin Odegaard. Servi dans le parfait tempo, l'ailier glissait la balle entre les jambes de Sanchez (71e). Le début de soirée aurait pu être plus tranquille si William Saliba n'avait pas commis une grossière erreur. À la lutte avec Evan Ferguson (18 ans), l'ancien Marseillais s'emmêlait les pinceaux et laissait le jeune Irlandais réduire le score à 4-2 (77e).

Dans la foulée de cette réalisation, Brighton exposait la fragilité affichée par Arsenal dans le dernier quart d'heure. En fin de match, Mitoma profitait de l'attentisme des Gunners et croyait inscrire un doublé (89e), mais le VAR constatait un hors-jeu de quelques centimètres. De quoi donner un répit aux Gunners qui finissent l'année seuls en tête de la Premier League.

Le joueur : Martin Odegaard toujours inspiréL'état de confiance dans lequel se trouvait Martin Odegaard à la suite de son début de saison est facilement observable. Toujours disponible au coeur du jeu, le Norvégien a encore étalé sa classe. Combinant avec aisance avec Gabriel Martinelli, actif défensivement, il s'est encore une fois montré décisif avec une volée très spontanée et un service en profondeur. En 15 matches de Premier League, le dépositaire du jeu des Gunners a inscrit 7 buts et délivré 5 passes décisives.

lire aussi : Classement de Premier League